Start-up
5 min

Élanceurs 2018 : Eau et vie

Permettre aux habitants des quartiers en difficulté de devenir les acteurs de la bonne gestion de leur lieu de vie.

Développement Territorial

30’’ pour convaincre

L’association Eau et Vie intervient dans les quartiers urbains en difficulté grâce à l’action en proximité, la gestion de services essentiels et le renforcement du lien social. Elle propose un dispositif innovant afin d’agir en amont de difficultés trop sévères grâce à la création de deux structures complémentaires : un opérateur de proximité pour agir en tant que syndic et une association locale pour mobiliser et recréer du lien.

Qui sommes-nous ?Quisommes-nous

Valérie Dumans et Philippe de Roux se sont rencontrés aux Philippines lorsqu'ils travaillaient pour le programme de micro-crédit social UPLiFT soutenu par l'association Inter Aide. Après leur retour en France, ils ont poursuivi leur engagement au sein d’ONG, de collectivités publiques ou d’entreprises sociales avant de créer Eau et vie en 2008.


Les points fortsFORTSlespoints

Sur la base de l’entreprenariat social, et en lien avec les communautés et les autorités locales, Eau et Vie accompagne la création d’entreprises locales. Elle permet aux habitants des quartiers en difficulté de se mobiliser et de devenir acteurs de la bonne gestion de leur lieu de vie.

La création de deux structures complémentaires permet de poursuivre deux évolutions en parallèle qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie. D’un côté, la création d’une entreprise sociale qui va agir en tant que syndic de proximité. De l’autre, une association va, avec les habitants, mettre en place des activités pour investir le lieu de vie. Comme par exemple, des ateliers pour apprendre à peindre une pièce.

L’expérience montre que la construction d’infrastructures (réseaux d’eau, latrines, égouts) a un impact positif et durable à condition qu’un accompagnement social des bénéficiaires structure leur mobilisation dans la mise en œuvre des projets. Il s’agit de renforcer leur capacité à s’organiser en une communauté qui vise un objectif partagé (l’amélioration de leurs conditions de vie), ainsi que d’organiser un lien de proximité adapté entre ces populations et les fournisseurs des services urbains. Les habitants des zones précaires ne sont pas de simples bénéficiaires mais des acteurs du développement avec des droits et une expertise.

Travailler en collaboration avec la population, les leaders des quartiers, les autorités locales et les concessionnaires d’eau, d’assainissement et de déchets est donc un facteur de réussite de ces projets.

Aujourd’hui, Eau et Vie travaille dans les quartiers défavorisés urbains des Philippines, du Bangladesh et de la Côte d’Ivoire.

Pour en savoir plus sur les actions menées par l’ONG, rendez-vous sur leur site.