Publié le 25 juillet 2021

Logistique Urbaine Rennes Métropole : La Poste signataire d’une charte de bonnes pratiques

Ecologie
Bretagne

Le 24 juin 2021, Le Groupe La Poste et 26 autres acteurs et parties prenantes (1) se sont engagés à respecter la "charte de logistique urbaine durable". Une signature symbolique, effectuée dans les locaux de Rennes Métropole, qui marque le début d'un travail commun, à la croisée des enjeux environnementaux, économiques et sociaux.

La Charte de Logistique Urbaine Durable vise à l’amélioration des conditions d’acheminement, de livraison et d’enlèvement de marchandises à l’échelle des 43 communes de la Métropole. Elle associe les partenaires publics et privés dans une démarche de soutien du dynamisme économique et de maîtrise des impacts environnementaux de la logistique urbaine.

Le développement d’une logistique urbaine durable met en résonnance des enjeux économiques, environnementaux et sociaux sur un territoire urbain.

Cette charte doit permettre la mise en œuvre d’actions concrètes, regroupées autour de 4 objectifs :

  • Environnemental : pour favoriser la transition écologique/énergétique de la chaîne logistique

  • Territorial : pour intégrer la logistique urbaine dans la politique foncière et l’aménagement des infrastructures

  • Innovation : pour rationaliser et optimiser la chaîne logistique, faire évoluer les pratiques et favoriser le dynamisme économique du territoire

  • Responsabilité Sociétale des Entreprises : pour accompagner la démarche RSE des acteurs de la logistique

Une signature engageante

Signer la charte, c’est s’engager à participer à la réflexion, à la définition et à la mise en œuvre d’une ou de plusieurs actions. Les signataires s’engagent également à la définition et à la mise en œuvre d’une ou plusieurs actions relevant de leurs transporteurs, chargeurs, aménageurs, constructeurs de véhicules, énergéticiens, gestionnaires d’infrastructures, les chambres consulaires, services de l’État…

Pour sa part, La Poste s’est engagée à remplacer d’ici fin 2024, dans les 22 métropoles de France, tous les véhicules thermiques dits du "dernier kilomètre" par des véhicules électriques. Soit, une flotte de 4 500 véhicules et une économie de plus de 12 000 tonnes de CO2 par an

(1)La Fédération Nationale des Transports Routiers, l' Association pour le développement de la Formation professionnelle Transport et logistique, la Carsat, le Syndicat Départemental d’Energie 35, l'Audiar, la CCI, l'Union des Entreprises 35, l'Union du Commerce, le Carré Rennais, la Chambre des métiers et de l'artisanat, le groupe La Poste, la SEM Territoires, STEF transports, Heppner, TLF, les Triporteurs Rennais, Toutenvélo, Lahaye Global Logistics, Ouest Boissons, Roaz Delivery, GFS, e-picking, les Routiers bretons, Pomona TerreAzur, France Boissons, Pomona Episaveurs et FRTP Bretagne-TP35.