Publié le 21 décembre 2020

Commissions Départementales de Présence Postale Territoriale : élection des 4 Présidents bretons

Développement Territorial
Récit
Bretagne

Instances privilégiées de ce dialogue avec les élus, les Commissions Départementales de Présence Postale (CDPPT) viennent d’élire en Bretagne et partout en France leur Président

La Commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT) est une instance de concertation entre La Poste et les élus. Il y a une CDPPT par département. Créée en 1998 et confortée par la loi de régulation des activités postales de 2005, sa composition est fixée par décret du 25 mars 2007.

Composées de 8 élus territoriaux, d’un représentant de La Poste et d’un représentant de l’État, les CDPPT veillent globalement à la bonne application du contrat de présence postale territoriale triennal. Elles gèrent également le fonds de péréquation et s’assurent de la présence postale territoriale effective sur le territoire de leur département.

La CDPPT se réunit au moins une fois par an et, en tant que de besoin, à l’initiative de son président ou à l’invitation de La Poste ou du représentant de l’État dans le département. Seuls les représentants des collectivités territoriales participent aux votes. Le président de la commission a voix prépondérante.

Les 4 Présidents élus

Dans les Côtes-d’Armor

La CDPPT des Côtes d’Armor a procédé à l’élection de Monsieur Georges Le Franc, Maire de Saint-Barnabé, vice-président Déploiement numérique et contractualisation Loudéac Communauté Bretagne Centre, en tant que Président.

Dans le Finistère

La CDPPT du Finistère a procédé à l’élection de Monsieur Antoine Corolleur, Maire de Plourin, Président du Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement du Finistère (SDEF), Conseiller communautaire de la Communauté de Communes du Pays de l’Iroise, en tant que Président.

Dans le Morbihan

La CDPPT du Morbihan a reconduit Michel MORVANT, Maire de Plouray, en tant que président de l’instance, et désigné Marc Ropers, Maire de Cléguérec, en tant que vice-président.

En Ille et Vilaine

La CDPPT d’Ille et Vilaine a reconduit Michel Penhouët, Maire de Saint Lunaire, en tant que président de l’instance, et désigné Marielle Muret-Baudoin, Maire de Noyal sur Vilaine, en tant que vice-présidente.

Le respect de la norme d’accessibilité

La Commission départementale de présence postale territoriale veille à la bonne mise en œuvre de la mission de service public d’aménagement du territoire confiée à La Poste, à l’application des dispositions du contrat de présence postale territoriale, à la gestion de la dotation allouée au département au titre du fonds de péréquation ainsi qu’à la cohérence de l’offre postale dans le département et au traitement équitable de l’ensemble des périmètres de l’aménagement du territoire (territoires ruraux, quartiers prioritaires de la politique de la ville).

A ce titre, elle veille au respect de la norme d’accessibilité fixée par la loi : au moins 90% de la population doit se trouver à moins de 5 km ou à moins de 20 minutes de trajet automobile d’un point de contact.

Dans le département des Côtes d’Armor, celle-ci s’élevait à 95,6% fin 2019.

Dans le département du Finistère, celle-ci s’élevait à 97,6% fin 2019.

Dans le département du Morbihan, celle-ci s’élevait à 96,6% fin 2019.

Dans le département d’Ille et Vilaine, celle-ci s’élevait à 98,4% fin 2019.

Le contrat de présence postale territoriale 2020-2022

Le contrat de présence postale territoriale est coconstruit par l’État, l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF) et Le Groupe La Poste. Il fixe les règles de la mission d’aménagement et de développement du territoire confiée à la Poste.

4 axes prioritaires

Le contrat de présence postale territoriale 2020-2022 permet de poursuivre le dialogue territorial, l'adaptation du réseau postal, via de nouvelles formes de présences mutualisées, et l'enrichissement de l’offre du Groupe La Poste.

A partir des consultations menées auprès des élus, il priorise les 4 axes suivants :

L'inclusion et la médiation numérique

L'aménagement des territoires, fondé sur une analyse des enjeux locaux

La mutualisation des services postaux via de nouvelles formes de services

L'accès simplifié au retrait d’argent en espèces pour les particuliers