Véligo : découvrez les joies du vélo électrique !

Avec Véligo Location, les Franciliens peuvent tester un vélo à assistance électrique, pendant six mois, pour tous leurs déplacements quotidiens.

Transitions écologiques
Ile de France
Grand angle
2 min

Les Franciliens peuvent désormais louer un Véligo, vélo à assistance électrique, pendant six mois, pour leurs déplacements quotidiens. Véligo Location, dont La Poste est partenaire, déploiera progressivement 10000 vélos.

C’est parti pour l’offre Véligo qui a été lancée le 11 septembre par Île-de-France Mobilités (1) avec Fluow. Ce groupement, qui comprend La Poste via sa marque Bemobi (2), Transdev, Vélogik et Cyclez, a en effet été choisi en décembre 2018 par Île-de-France Mobilités pour mettre en place et exploiter à partir de septembre 2019 un nouveau service de location longue durée de vélos électriques. Île-de-France Mobilités propose, via Véligo Location, de louer pendant six mois un vélo électrique (ou VAE pour Vélo à Assistance Électrique) incluant un ensemble de services. Les Franciliens disposeront aussi de l’application Véligo Location, qui propose les bonnes habitudes à prendre, des itinéraires mais aussi un lien pour bénéficier d’une assistance, des conseils d’entretien. « Mon fils ne veut plus entendre parler du métro. La voilà, la nouvelle mobilité qu’on attendait », explique Jean-Marie qui a testé l’offre en juin tandis que pour Nathalie, « Véligo, c’est la liberté de se déplacer sans les contraintes de se garer ni des embouteillages et au final tout va plus vite qu’en voiture. »

  1. Ile-de-France Mobilités, appelé Stif jusqu’en juin 2017, est le nom public du Syndicat des transports d’Île-de-France, établissement public administratif, qui est l’autorité organisatrice des transports de la région Île-de-France.

  2. Bemobi, la marque de La Poste pour ses offres d’écomobilité vendues aux entreprises et aux collectivités, propose des services vélos intégrés à destination des entreprises et des collectivités. Avec du vélopartage, du vélo de fonction, et du vélo citoyen.

Véligo, c’est pouvoir se déplacer sans contraintes, en toute liberté

À qui cette offre s’adresse-t-elle ? À tous les Franciliens tentés par la grande aventure du vélo électrique, et qui auraient besoin d’une période d’essai avant de l’adopter pour toujours. Notamment les personnes qui effectuent entre 10 km et 15 km aller-retour par jour entre leur domicile et leur travail. « Les jours où je ne prends pas le vélo, je les vis comme un manque. Quel plaisir d’avoir un sas de décompression entre le travail et la vie familiale (et réciproquement) », raconte Olivier. Autre bonne nouvelle : aucune compétence en mécanique n’est demandée. En effet Véligo Location prévoit de s’occuper de la maintenance du vélo : un contrôle est même compris dans l’abonnement. Il est juste demandé de gonfler régulièrement les pneus. Quant à la souscription de cette offre, elle est disponible partout en Île-de-France, et peut s’effectuer directement sur Internet. « Ce qui est très appréciable est l’absence de stress, pas de bouchon, pas de bus à attendre, la liberté du transport individuel et l’activité physique, même légère, qui permet d’arriver bien réveillé le matin », note Sébastien.

170 points de retrait postaux pour les Véligo

Où récupère-t-on son vélo ? Les clients peuvent le chercher dans l’un des 170 points de retrait postaux (bureaux de poste et plateformes de Courrier) ou dans plusieurs réseaux partenaires comme les stationnements Urbis Park, des enseignes de distribution ou les vélocistes indépendants. Plus de 250 points de location seront ainsi ouverts à travers l’Île-de-France, complétés de 1000 points d’information en bureaux de poste et en maisons de services au public. « J’ai découvert de nouveaux parcours pour me rendre à mon travail et j’ai gagné 10 minutes de temps de trajet ! », résume, de son côté, Sophie. Et le tarif ? Véligo revient à 40€ par mois, sachant que 50% de l’abonnement peut être pris en charge par l’employeur (au même titre que le pass Navigo). Et la remise est cumulable si la personne justifie d’une intermodalité, par exemple vélo et RER. « Du temps de gagné (50 min de trajet au lieu de plus d’une heure en voiture ou 1h30 en transports, fini le stress dans les embouteillages le matin, des économies d’essence, un parcours agréable sur la coulée verte, une activité physique intégrée à mes temps de trajet ! », explique Élodie. Afin de permettre aux voyageurs de stationner facilement leurs vélos à proximité des gares, Île-de-France Mobilités développe de plus des espaces Véligo Stationnement dans toute la région.

10 000 Véligo sur six ans...

Le contrat, qui s’étendra sur six ans, prévoit de proposer progressivement 10 000 vélos à assistance électrique (VAE) aux Franciliens. Pour réaliser ce projet d’envergure pour l’Ile-de-France, le groupement Fluow, dont La Poste est mandataire, réunit des acteurs français fortement impliqués dans la filière vélo : La Poste via Bemobi, Transdev, Vélogik et Cyclez. De son côté, La Poste apporte sa puissance d’achat en matière de vélos électriques, son expertise logistique pour la livraison des vélos en agence ou à domicile ainsi que leur stockage, son réseau de commercialisation, son savoir-faire en assurance et en système d’information.