Une start-up lauréate du concours French IoT au service des élus

Grand Est
Start-up
5 min

La 6ème édition du concours French IoT, focalisée sur les services connectés innovants à impact positif, a retenu 14 start-up investies dans l’une des 5 thématiques du programme d’accélération créé par La Poste. Dans le Grand Est, la start-up Viatic s'est illustrée dans la catégorie Gov Tech & Civic Tech. Rencontre avec son fondateur.

Avec près de 300 dossiers déposés, dont 22 pour le Grand Est, le concours French Iot a, pour sa dernière édition, multiplié par 2 le nombre de candidatures reçues dans toute la France. 14 start-up ont été sélectionnées. Elles ont en commun le fait de proposer un objet ou service connecté innovant à impact positif dans l'une des 5 thématiques suivante : santé, services, smart city & mobilité, deep tech et gov & civic tech. Initié par La Poste en 2015, French IoT permet à une sélection d'entrepreneurs de bénéficier d’un programme d'accompagnement afin d’accélérer le développement de leur activité. Viatic, basée à Rosières-près-Troyes, fait partie des start-up lauréates, intégrant le programme d'accélération 2020.

Patrick Baillot, fondateur de la start-up VIATIC

Une solution au service des élus

Patrick Baillot est le fondateur de Viatic, start-up qui présente une solution d’aide au pilotage des communes. Ancien maire d’une petite commune Auboise, il a été confronté aux difficultés que peuvent rencontrer les élus locaux. Cette expérience, combinée avec son activité professionnelle de consultant et de formateur en management, est à l’origine du projet de sa start-up, créée en 2016. Dédiée à l’accompagnement des élus locaux, Viatic vise à leur apporter des solutions concrètes, au service de leurs missions au sein de leurs communes et intercommunalités. "Viatic est une fabrique d’outils répondant aux besoins des élus locaux" explique Patrick Baillot. "Le premier de ces outils est PiloterMaCommune.fr. C’est une plateforme collaborative d'aide au pilotage de la commune et de démocratie participative pour les élus locaux, couplée avec une application citoyenne : VivreMaCommune. " Entre autres fonctionnalités, la plateforme permet aux élus de suivre toutes les actions en cours, passées et futures de leur commune, de réaliser un auto-diagnostic ou encore de gérer divers projets.

Favoriser la confiance citoyenne

En cohérence avec la volonté de La Poste de mettre la technologie au service de l’humain et des enjeux globaux de la société, Viatic rend les services publics plus accessibles et favorise la confiance citoyenne. A l'instar des 13 autres start-up lauréates, Viatic bénéficiera d'un programme complet et sur mesure d'une durée de 6 mois. Celui-ci inclura des ateliers, du conseil en plan de financement, un accompagnement pour les levées de fonds, une mise en relation business et networking ou encore un accès privilégié à des solutions digitales La Poste. "Mon intérêt pour French IoT est de pouvoir travailler avec La Poste qui est un partenaire des collectivités" poursuit Patrick Baillot. "Cela me permet également de bénéficier du programme d’accélération du bootcamp pour aller plus vite et plus loin avec les partenaires du Groupe La Poste".

Sylvain Dorschner, directeur général de Grand E-nov

"L’agence Grand E-nov gère le programme de transformation numérique pour le compte de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Région Grand Est, une mission encore amplifiée à la faveur du Business Act. En tant qu’acteur majeur, nous sommes un partenaire historique du concours French IoT lancé par La Poste. Ce concours a su évoluer au fil des années, et la posture de La Poste a évolué également, avec beaucoup d’agilité. En même temps, le secteur de l’IoT s’est ouvert plus largement, on voit que le numérique devient plus profond que ce soit dans la relation client ou avec les fournisseurs.

Concrètement, dans le cadre du concours French IoT, nous travaillons beaucoup au niveau du sourcing de projets et de la promotion de la démarche auprès de notre fichier. Nous participons aussi à toutes les étapes locales de sélection des dossiers, et nous apportons notre regard sur les projets qui candidatent. 2020 a été une année record en terme de participation parce que la crise a fait émerger toute une série de solutions nouvelles. Sur les 6 start-up du Grand Est qui intègrent la communauté French IoT, 3 sont directement issues de notre programme d’accompagnement. Pour elles, cela représente une véritable opportunité de se faire connaître sur le plan national ce qui est extrêmement positif. Cela leur donne l’occasion d’intégrer un réseau de grands groupes. Quant à nous, nous en profitons pour partager avec des experts d’autres régions afin de développer des actions sur le territoire."