Veille
5 min

Un toit végétalisé pour La Poste de Rennes Colombier

Transitions écologiques
Bretagne

Poste Immo Ouest vient d’inaugurer sur le toit du bâtiment du Colombier un vaste espace comprenant un parterre végétal destiné à accueillir faune et flore, et des aménagements afin de créer un espace de détente accessibles à tous.

Le bâtiment de La Poste du Colombier situé dans le centre Rennes est un site certifié HQE Exploitation depuis plusieurs années. Des ruches et nichoirs avaient également été installés.

Poste Immo Ouest a souhaité aller encore plus loin dans sa démarche environnementale. « L’idée, explique Mickaël Heulot, responsable maîtrise d’ouvrage, était d’aménager la surface de toit disponible devant le restaurant inter-entreprises dans le même état d’esprit que l’ensemble du bâtiment. Nous voulions créer un espace qui conforterait la biodiversité dans cette zone urbaine.»

Toit végétalisé La Poste Colombier à Rennes
Pour attirer des espèces animales, le choix des végétaux s'est fait avec l'aide la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

Pendant un mois et demi, c’est l’entreprise Le Prieuré, un pépiniériste spécialisé dans les couvertures végétales, qui a transformé le toit du Colombier en un véritable espace naturel. « Nous avions un triple objectif, précise Pierrick Le Carval, responsable région Grand Ouest : rendre accessible ce lieu au personnel de l’immeuble, favoriser le retour des insectes et des oiseaux, et optimiser la ressource des eaux de pluie. » Le tout dans un environnement rendu pratiquable grâce aux grandes terrasses en bois disposées sur le site.

Poste Immo Ouest a souhaité aller encore plus loin dans sa démarche environnementale.

Pour ce chantier postal unique à Rennes, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) est intervenue en donnant des conseils sur le type de végétaux à planter.

Des aménagements paysagers ont été effectués et un système original de gestion des eaux pluviales a été installé. « Il s’agit de petits bacs connectés entre eux, situés sous la terrasse, qui permettent de récupérer l’eau puis de la stocker et de la transférer vers les zones végétalisées. Ainsi, il n’y a plus besoin d’arroser. »

Biodiversité et convivialité

Enfin, pour rendre cet espace encore plus agréable, notamment aux beaux jours, des meubles de jardin (pergolas, tables et bancs) ont été installés autour des jardins et une petite fontaine a été créée. De plus un distributeur de café sera bientôt disponible. « C’est un projet particulièrement abouti, estime Mickaël Heulot. Un véritable lieu de détente favorisant la biodiversité en ville. »