Événement
2 min

Soirées recrutement de La Banque Postale à Strasbourg

Développement Territorial
Grand Est

Une quarantaine de candidats ont participé aux deux soirées organisées en format afterwork aux bureaux de poste de Strasbourg, pour découvrir les métiers qui recrutent à La Banque Postale. Des managers étaient présents pour échanger avec les candidats et répondre à leurs questions, dont Marc Maechling, directeur de secteur : « Nous avons parlé de nos métiers, et contrairement à ce dont on a l’habitude aujourd’hui, c’était à nous de séduire les candidats. » En effet, il s’agissait de transformer l’intérêt des participants en une démarche de recrutement, en leur donnant envie de postuler sur un poste et d'intégrer l'entreprise.

Dans un premier temps, la stratégie de La Banque Postale a été présentée. L’occasion de rappeler que rejoindre La Banque Postale, c’est intégrer une banque solide et de confiance, avec des valeurs citoyennes. La possibilité d’accéder à des métiers et des parcours diversifiés ou évoluer au sein d’équipes qui ont l’esprit d’entreprendre constitue un autre point fort.

Ensuite, une présentation des missions a permis aux candidats de mieux appréhender les différentes fonctions existantes. Pour finir, les possibilités d’évolution au sein de la ligne bancaire ont été abordées. La suite de la soirée a fait place aux échanges, la glace s’est vite brisée pour faire place à la convivialité et aux discussions animées entre postiers et candidats potentiels.

Une candidate travaillant comme conseillère clientèle dans un autre réseau s'enthousiasme : « La Poste me donne l’impression d’être un réseau très ouvert, avec beaucoup de passage client, c’est vraiment un avantage car je suis dans un univers assez fermé. »

Un autre participant, employé dans les assurances, précise quant à lui : « C’est une bonne initiative, j’ai été contacté par les réseaux sociaux et c’est une occasion de découvrir un visage plus jeune et dynamique de La Banque Postale dont j’avais une image traditionnelle. Le format est informel, on n’a pas de pression et on pose des questions que l’on ne poserait pas immédiatement en entretien ».