Recy’clo, le nouveau lauréat du programme "20 projets pour 2020"

Grand Est

Pour la 7e année consécutive, La Poste a lancé son programme d’intrapreneuriat "20 projets pour 2020". Porté par des postiers du Grand Est, le projet lauréat du concours propose de donner une seconde vie à d’anciens vélos à assistance électrique.

Lancé en 2014 par Le Groupe La Poste, le concours "20 projets pour 2020" est chargé de développer l’esprit entrepreneurial et l’innovation en interne. Un projet d'intrapreneuriat au sein duquel les postiers deviennent acteurs et bénéficiaires de la transformation de l’entreprise en proposant des projets innovants, de nature à développer de nouvelles activités ou services.

Le lauréat de la dernière édition "20 projets pour 2020" est RECY’CLO. Un projet porté par trois postiers du Grand Est : Jean-Marc Pierret, responsable d’exploitation à la plate-forme courrier de Saint-Dié, Stéphane Massonnot, risk manager sur le Grand Est, et Nathalie Gounel, consultante à La Poste Conseil. 

Un accompagnement sur-mesure

Retenu parmi plus de 30 projets, tous développés en interne, leur idée de reconditionnement de vélos à assistance électrique (VAE) issus de flotte d’entreprises a séduit le jury. RECY’CLO propose de donner une seconde vie à d’anciens VAE de gamme professionnelle, en les collectant puis en les reconditionnant dans des ateliers d’insertion, avant de les revendre sur le marché de l’occasion. "Le projet allie solidarité, écologie et rentabilité économique : tout ce qui est dans l’ADN de La Poste", annonce Jean-Marc Pierret. "Avec RECY’CLO, nous voulons faire vivre un éco-système vertueux".

Afin de soutenir ce projet, La Poste apportera à l’équipe une aide financière à hauteur de 100 000 euros mais aussi un soutien humain. Les 3 postiers bénéficieront d’un coaching hebdomadaire durant toute la période d’incubation du projet. "Nous aurons aussi des revues de performance trimestrielles pour s’assurer que nous sommes bien dans le plan de marche".  A partir de fin janvier 2021, Jean-Marc et son équipe rejoindront la direction de la stratégie et de l’innovation et seront détachés à 100% pour mener à bien leur projet.

Les vélos recyclés seront vendus aux collectivités et aux entreprises.

Un projet tourné vers l’économie sociale et solidaire

Jean-Marc et ses acolytes Stéphane et Nathalie entendent agir pour la transition écologique et contribuer à des modes de consommation plus responsables et plus éthiques.

"Nous avons déjà commencé à travailler avec l’ESAT de Saint-Dié à qui nous allons confier le reconditionnement des vélos" poursuit Jean-Marc Pierret. "Dès que l’atelier sera mis en place au sein de l’ESAT, nous serons capable de démarrer notre activité". Le nettoyage, le démontage, l'assemblage ou encore le changement des principales pièces de sécurité seront assurés par 4 travailleurs en situation de handicap. Le thermolaquage sera, quant à lui, effectué chez un partenaire local. Les vélos seront revendus à des tarifs avantageux à des collectivités mais aussi à des entreprises. "Dès maintenant, nous allons prendre contact avec différents fournisseurs" conclut Jean-Marc. "Notre idée est de produire 300 à 400 vélos sur l’année 2021. Notre prochain challenge sera de prouver que ce que nous avons imaginé sur le papier est réalisable. Nous sommes confiants : plusieurs sociétés sont d'ores et déjà intéressées pour acheter nos vélos."