Grand angle
2 min

Nouveaux sites postaux dans les Hauts-de-France

Développement Territorial
Hauts de France

Pas moins de trois nouvelles infrastructures postales ont été inaugurées ou sortent de terre dans les Hauts-de-France ce dernier trimestre 2018, notamment en lien avec le développement du e-commerce et des livraisons express.

Le 12 octobre, l’inauguration de la nouvelle plateforme Mediapost à Sainghin-en-Mélantois donnait le coup d’envoi pour l’ouverture d’autres structures postales. En effet, le 19 octobre, à Douvrin, c’est la pose de la première pierre de la future plateforme Colissimo qui avait lieu. La Picardie, quant à elle, accueillera, dans les mois à venir, la future plateforme Chronopost.

Equipement dernière génération

Pour Mediapost, avec des locaux plus grands et plus adaptés, 80 collaborateurs vont pouvoir travailler dans des conditions de travail optimales. Cette nouvelle plateforme regroupe permet l’assemblage de 5 à 7 millions d’imprimés publicitaires par semaine, avec 10 machines de tri de dernière génération.

Optimisation des dépenses énergétiques

A Douvrin, La Poste a été séduite par l’offre de Prologis. Rémi Feredj, directeur général de Poste Immo, explique : « L’offre de Prologis nous a immédiatement séduits, tant par sa localisation géographique que par la grande qualité du bâtiment. Sa capacité d’extension de 2 500 m² et la mise en place d’un système de gestion et d’optimisation continue des dépenses énergétiques basé sur un équipement consultable à distance à tout moment et de n’importe quelle localisation feront franchir une étape supplémentaire à notre logistique. »

Xavier Mallet, directeur général Colis à la Branche Services Courrier-Colis, Mohamed Chenkir, directeur opérationnel territorial Colis Hauts de France, François Rispe, directeur général Europe du Sud Prologis, et Jean-Michel Dupont, maire de Douvrin.
Xavier Mallet, directeur général Colis à la Branche Services Courrier-Colis, Mohamed Chenkir, directeur opérationnel territorial Colis Hauts de France, François Rispe, directeur général Europe du Sud Prologis, et Jean-Michel Dupont, maire de Douvrin.

Alain Gest, président d’Amiens métropole : « La future plateforme Chronopost est une pépite qui conforte notre attractivité. »

« L’implantation de la plateforme Chronopost sur le site du pôle Jules Verne est une nouvelle pépite sur notre territoire. La métropole amiénoise conforte ainsi sa position d’attractivité dans le domaine de la logistique et de ses dérivés, après les installations récentes et à venir d’enseignes dédiées au e-commerce. Au-delà de la particulière situation géographique de notre agglomération, dont l’accessibilité en fait un atout majeur, nos préoccupations quotidiennes sont d’adapter avec nos partenaires locaux, la disponibilité foncière et concurrentielle de nos terrains, de mettre en perspective notre bassin d’emploi avec les besoins en main d’œuvre des entreprises et d’être réactifs et souples dans l’accompagnement administratif des dossiers. »

Montserrat Ballus, directrice régionale de Médiapost : « C’est une réponse à nos besoins de croissance d’activité dans la région. »

« Nous sommes très fiers d’inaugurer cette nouvelle structure Mediapost. Avec ses 6000 m², elle complète le dispositif des Hauts de France qui compte 18 autres plateformes de distribution. Chez Mediapost, nous avons trois objectifs : améliorer les conditions de travail de nos équipes, répondre à nos besoins de croissance d’activité sur le territoire, car selon la dernière étude Balmétrie, 68,2 % des Français lisent au moins une fois par semaine un imprimé publicitaire, et répondre aux exigences de qualité et de délais de distribution de nos clients. Si Mediapost investit sur cette nouvelle plateforme, c’est aussi pour la qualité de l’emploi et l’employabilité de la région. Nous allons recruter une soixantaine de personnes issues de la diversité d’ici à avril 2019. »

Jean-Michel Dupont, maire de Douvrin : « Colissimo est une entreprise tournée vers l’avenir,  qui va favoriser la croissance de notre zone. »

« Colissimo, c’est une vitrine pour notre commune. Le secteur du colis est en développement, moderne, avec notamment le e-commerce. Nous serons visibles au niveau national et européen. En termes d’emploi, cela permet de compenser la baisse des effectifs dans les entreprises industrielles et aussi de redynamiser une région anciennement minière, et en pleine reconversion. Nous devons favoriser l’emploi en attirant de nouvelles entreprises. Nous avons prévu de revoir l’aménagement des infrastructures routières, pour une bonne cohabitation entre voitures et camions. Les réseaux d’alimentation sont également augmentés et modernisés : un gros travail pour préparer l’avenir ! En résumé, je dirai bienvenue à Colissimo, une entreprise tournée vers l’avenir,  qui va favoriser la croissance de notre zone, et l’emploi ! »