Rencontre
9 min

La start-up Moffi simplifie la mobilité

Transformation numérique
Hauts de France

Moffi est une start-up qui s'adresse aux entreprises, espaces de coworking et gestionnaires d’immobilier de bureaux qui souhaitent simplifier le travail flexible et faciliter la mobilité des collaborateurs. Elle fait partie des 15 start-up sélectionnées par le programme French IOT, créé par La Poste, qui sont accompagnées jusqu'au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, en janvier 2019. Rencontre avec Edouard Coisne, l'un de ses fondateurs.

Edouard Coisne et son frère Arnaud, les fondateurs de Moffi.

Nous avons commencé sur un constat de départ vécu. Mon frère était très souvent en déplacements professionnels et n’avait pas de lieu adapté où travailler. Pourtant, il faisait partie d’un grand groupe mais n’avait pas accès à d’autres locaux que son propre bureau. C’est de là qu’est née l’idée de créer l’équivalent d’un « Airbnb » du coworking. C’était début 2015. On avait l’idée du nom qui est la contraction de « mobile office ». En décembre 2015, j’ai démissionné de mon poste : j’avais envie de créer mon entreprise et le coworking était en plein développement. C’était le moment de lancer Moffi. En janvier 2016, j’ai intégré l’incubateur d’Euratechnologies, j’ai cherché des développeurs. Au bout d’un an, la solution est née. On a commencé à travailler avec des groupes comme Norauto qui utilisent Moffi. Mon frère m’a rejoint fin 2016, nous sommes associés. Au total, nous sommes 5, avec 3 développeurs. Depuis nous avons fait évoluer notre plateforme, pour coller au mieux aux besoins de mobilité des collaborateurs, et de flexibilité des gestionnaires d’espaces de travail. Ce sont deux thématiques avec d’importantes convergences.

Nous nous adressons essentiellement aux entreprises, espaces de coworking, et gestionnaires d’immobilier de bureaux qui souhaitent simplifier le travail flexible et faciliter la mobilité des collaborateurs et utilisateurs au quotidien. Cela intéresse beaucoup les espaces de coworking car la plateforme leur permet d’animer simplement leurs communautés, tout en gérant l’ensemble des réservations de leurs membres et de l’extérieur. Au total, ce sont plus de 1200 lieux répertoriés. Les grands groupes qui abordent les sujets de « flex office » pour leurs collaborateurs sont également intéressés par notre solution. Moffi apporte une réponse complète aux entreprises qui favorisent l’organisation en mode projet et accompagnent le télétravail. C’est aussi un moyen de mutualiser les espaces et d’optimiser les mètres carrés de bureaux, en se concentrant sur l’usage de chaque espace pour qu’il soit adapté aux besoins des utilisateurs.

Moffi est disponible sur desktop, mobile IOS et Android. En 3 clics, un collaborateur peut réserver l’espace qui correspond à sa séance de travail. Par exemple, il souhaite organiser une réunion avec des collègues venant de différentes antennes. Grâce à Moffi, il réserve un espace de travail librement dans une antenne de son entreprise la plus proche de l’ensemble des participants, ou l’espace le plus adapté à leur séance de travail. Si aucun espace ne convient ou n’est disponible, Moffi proposera automatiquement un autre lieu de travail adapté dans un espace tiers à proximité. Pour le collaborateur, les temps de trajet sont diminués, plus de stress dans l’organisation, l’espace de travail correspond exactement à l’usage prévu tout en créant des opportunités de rencontrer d’autres personnes de l’extérieur. Pour l’entreprise, les espaces de travail sont mutualisés et optimisés. Actuellement, nous débutons un test avec Poste Immo.

Grâce à l’incubateur d’Euratechnologies, nous avons rencontré des grands groupes pour présenter notre solution et voir les interactions possibles. J’avais pensé à La Poste avec son maillage territorial. J’ai donc rencontré Franck Cislini, délégué au développement régional du Groupe La Poste. Il m’a mis en relation avec Véronique Métais, directrice régionale adjointe chez Poste Immo Nord-Ouest. C’est comme ça que j’ai découvert le programme French IOT. En tant que start-up, on est sensible à ce type d’opération qui nous donne de la visibilité et nous met en contact avec des grands groupes. Le fait qu’un groupe comme La Poste nous soutienne nous apporte également plus de crédibilité pour nos levées de fonds.

Quand on a découvert le programme French IOT, on a été surpris par sa densité : onboarding d’une journée où on nous a présenté le programme et les 14 autres start-up, bootcamp d’une semaine, une rencontre par mois pour nous préparer au CES et au développement de notre start-up. Au final, je me rends vraiment compte de notre chance et on est très heureux d’être sélectionnés : l’accompagnement est très qualitatif. La visibilité est très importante également, c’est un programme reconnu. Le bootcamp est dense et très enrichissant, avec des intervenants de grande qualité. Nous avons, par exemple, établi un premier contact avec un avocat d’affaires. Et avec les autres start-up, on crée un lien dans le partage d’expériences : c’est comme une promo de grande école !

Notre mission est avant tout d’être au service de nos clients, pour créer un maillage territorial des espaces de travail et faciliter la mobilité des collaborateurs. Nous prévoyons prochainement une version anglaise pour un accompagnement européen et international de nos clients. Concernant le marché, nous croyons profondément en l’évolution des organisations de travail et en l’avenir du « flex office ». Pour cela nous mettons la simplicité au cœur de notre philosophie de produit. Nous proposons une technologie flexible pour les bâtiments, et mobile pour les travailleurs. Moffi s'appuie sur son expérience et ses retours utilisateurs pour co-construire avec ses clients. Notre solution est en constante évolution pour s’adapter au développement du « future of work », les futures façons de travailler. Notre devise : « Think outside the box », réfléchissons en dehors du cadre, pour proposer les solutions les mieux adaptées au client.