La Poste signe le Manifeste pour l’inclusion des personnes handicapées dans la vie économique

Événement
2 min

Le 13 novembre 2019, Valérie Decaux, DRH du Groupe La Poste, a signé le Manifeste pour l’inclusion des personnes handicapées dans la vie économique, en présence de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, et des représentants d’autres entreprises signataires.

Déjà plus de 100 entreprises signataires du Manifeste pour l’inclusion des personnes handicapées dans la vie économique.

Le Manifeste pour l’inclusion des personnes handicapées dans la vie économique comporte 10 mesures, détaillées dans le communiqué de presse, qui visent à favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

En le signant, le Groupe La Poste confirme son engagement de longue date en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Des chiffres extraits du rapport social 2018 en témoignent :

  • 6,75% de taux d’emploi de personnes handicapées, contre 6% réglementaires.

  • Premier employeur de personnes handicapées en France avec plus de 14 000 postiers concernés.

  • 12,9 millions d’achats auprès des entreprises du secteur adapté et protégé.

  • 2 723 actions de maintien dans l’emploi.

  • Un 7e accord social sur le handicap signé le 27 mai 2019.

[En matière d’inclusion des personnes handicapées], il y a déjà des grandes entreprises qui sont très en avance, comme le Groupe La Poste.

Sophie Cluzel
Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées

Sophie Cluzel, invitée sur BFM Business, a donné La Poste en exemple : « Les entreprises signataires se sont toutes engagées à atteindre le quota (6%) pour celles qui n’y sont pas, mais il y en a beaucoup qui ont dépassé ce quota, comme le Groupe La Poste. Et là elles ne travaillent plus sur l'emploi, mais elles travaillent au maintien dans l’emploi, au développement de carrière, à prévenir la désinsertion professionnelle..., donc il y a déjà des grandes entreprises qui sont très en avance, je dirais, sur la richesse, parce que c'est une vraie richesse. La diversité au sein de l’entreprise, c'est remettre en cause les process managériaux, c'est travailler à la performance, à la productivité, au bien-être de l'ensemble des salariés, et ils ont bien compris, depuis longtemps, que quand on s'occupe des personnes qui ont le plus de besoins, on s'occupe de tout le monde. »