La Poste récolte vos cheveux pour la sauvegarde des océans

Ecologie
Provence-Alpes-Côte d’Azur

Depuis près d’un an, le centre courrier de Brignoles s’associe à l’association Coiffeurs Justes afin de récupérer, auprès de ses 4 500 adhérents, des cheveux qui serviront de dépolluant pour les océans.

Saviez-vous qu’en allant chez le coiffeur vous pouvez contribuer à la sauvegarde des océans ? Cette idée est née dans le salon de coiffure de Thierry Gras à Saint-Zacharie (Var). Il décide alors de créer en 2015 l’association Coiffeurs Justes dont il nous explique l’action : "L’idée de départ est d’utiliser une ressource naturelle, le cheveu, pour lutter contre la pollution des eaux dans les ports et les océans. Dans tous les salons de coiffure de France et d’Europe, des centaines de milliers de cheveux sont jetés chaque jour alors qu’ils sont très précieux pour assainir les eaux. Notre partenariat avec La Poste nous permet aujourd’hui de récupérer les cheveux dans les 4 500 salons de coiffures adhérents et de leur donner une seconde vie".

La Poste est l’intermédiaire idéal ; nous partageons les mêmes valeurs visant à promouvoir l’Economie circulaire et la RSE. Notre objectif commun : protéger la planète et faire grandir l’association.

Thierry Gras
Créateur de l'association Coiffeurs Justes
Thierry Gras, créateur de l'association Coiffeurs Justes

C’est l’établissement de Brignoles qui a imaginé une prestation sur-mesure pour l’association comme l’explique Daniel Daadoun, responsable de l’action commerciale (RAC) :"Afin de récupérer les cheveux de leurs clients, les coiffeurs adhérents reçoivent des sacs vides que nous leur acheminons. Cette prestation nommée Prepareo/ Frequenceo, en place depuis début 2020, a permis de traiter sur l’année plus de 20 000 envois de sacs vides aux adhérents de l’association répartis sur le territoire national mais aussi en Europe. En début d’année 2021, un contrat national Colissimo retour a été signé permettant  aux mêmes salons de coiffures de confier en retour à La Poste leurs sacs remplis de cheveux. L’établissement de Brignoles se charge ensuite d’acheminer les cheveux récoltés à l’association qui pourra ensuite les réutiliser pour ses différentes actions de sauvegarde des océans."

Avec près de 80 000 salons de coiffure en France, le potentiel de développement de cette prestation est indéniable. Une initiative résolument RSE qui pourrait se développer à l’échelon national.