La Poste aux cotés des maires charentais

Nouvelle Aquitaine

Les résultats des dernières élections municipales ont vu 42 % de renouvellement des maires. Le président de l’Association des Maires de Charente explique comment La Poste peut apporter son aide aux nouveaux élus.

Le 12 septembre, Jean-Michel Bolvin, président de l’Association des Maires de Charente, accueillait les élus du département. Objectif : présenter les services de l’État, les structures départementales et locales… aux maires et aux présidents d’intercommunalités. "C’est important d’organiser cet accueil, car il y a un hiatus important entre les désirs d’un maire et ce qu’il peut réaliser, compte tenu, notamment, des moyens financiers dont il dispose" indique Jean-Michel Bolvin. "L’écart peut être important. Le maire et son conseil municipal vont devoir prioriser. Il a besoin d’être accompagné dans tous les domaines, d’où l’intérêt de cette réunion". Parmi ces besoins, il exprime celui de Poste : "La Poste possède un capital confiance très fort sur le territoire, et parmi toutes les propositions de services qui sont faites aux communes, ce capital est une garantie de sérieux". Parmi ses services, il cite l’adressage : "Dans le contexte de l’installation de la fibre, l’expertise de La Poste peut faire gagner du temps aux équipes municipales, car cette question n’est pas simple à gérer seul".

Entre les désirs d’un maire et ce qu’il peut réaliser, il y a un hiatus. Il va devoir prioriser et aura besoin d’être accompagné dans tous les domaines.

Jean-Michel Bolvin
Président de l’Association des Maires de Charente

Faire connaître la diversité des services de La Poste

Quant au portage de repas ou de médicaments réalisés par le facteur, "ils sont aussi des services utiles, précise-t-il. Pour certaines personnes le facteur est encore la seule visite de la journée notamment en milieu rural. De même, la dématérialisation et la gestion administrative sont aussi des domaines où La Poste peut accompagner le maire ou le président de l’intercommunalité ". Quant à son service d’audit complet de la voirie, "il offre la possibilité aux intercommunalités qui ont la compétence voirie de prioriser les travaux à effectuer dans chaque commune et ainsi d’ajuster les financements". En matière de financement justement, La Banque Postale, premier financeur des collectivités, peut aussi les accompagner : "Le 9 décembre, à Mansle et à Barbezieux, deux séances d’information sur le thème : élaborer et comprendre le budget d’une collectivité locale, sont organisées avec La Banque Postale, qui remettra à chaque participant inscrit une analyse financière rétrospective de sa commune", conclut Jean-Michel Bolvin qui regrette que " la richesse et la diversité des services que La Poste ne soient pas suffisamment connues. Il faudrait les valoriser davantage auprès des élus".