Innovation
5 min
En place

Geoptis, une solution embarquée innovante pour auditer l’environnement urbain

Développement Territorial

30’’ pour convaincre

Spécialiste des dispositifs embarqués de relevés topographiques, Geoptis permet aux municipalités d’effectuer un audit de leur voirie afin de mieux prioriser leurs actions d’entretien et d’investissements. Les savoir-faire de Geoptis ouvrent la porte à d’autres solutions : mesure de la couverture du réseau mobile 4G, de la qualité de l’air, etc.

Qui sommes-nous ?Quisommes-nous

Geoptis conjugue la proximité du Groupe La Poste, son savoir-faire technologique et ceux de ses partenaires métier pour développer son offre. Pour l’audit de voirie et de géoréférencement de mobilier urbain, elle travaille avec son partenaire Logiroad, une start-up spécialisée dans les logiciels de gestion des routes créée par deux chercheurs de l’IFSTTAR (l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux).


Les points fortsFORTSlespoints

L’audit de voirie constitue désormais une solution innovante éprouvée qui, parce qu’elle s’appuie sur les tournées du facteur et est parfaitement industrialisée, représente un rapport qualité prix exceptionnel, de l’avis des communes qui y ont eu recours.

Audit de voirie, opérations de géoréférencement du mobilier urbain ou conception de plans du territoire… Geoptis, la filiale à 100% du Groupe La Poste, met son expertise au service des collectivités en leur permettant d’optimiser la gestion et l’entretien de leur patrimoine urbain (routes, trottoirs, mobilier urbain, réseaux aériens, etc.).

Geoptis, spécialiste de la collecte et du traitement de l’information géographique, propose aujourd’hui deux solutions : l’audit de voirie et la cartographie détaillée.

L'audit de la voirie et du mobilier urbain

Les véhicules de La Poste sillonnent tous les jours les routes de France. Geoptis propose une solution permettant de réaliser un diagnostic complet de la voirie, d’optimiser sa maintenance et de prioriser d’éventuels travaux. Les véhicules de La Poste sont équipés de caméras qui filment la route et ses abords pendant les tournées des facteurs.

Une cartographie détaillée du réseau routier

Geoptis propose également une modélisation de haute précision avec un véhicule spécifique équipé d’un scanner urbain 3D. Cette solution permet aux collectivités, communes et communautés de communes, de répondre à leur obligation légale de réaliser des plans topographiques d’une précision de 0,5 m (au lieu de 1,5 m auparavant) à horizon 2019-2026 conformément à la réforme DT-DICT (réforme anti-endommagement des réseaux - Construire sans détruire).

Le véhicule de Geoptis parcourt la ville, capture des vues immersives à 360°, scanne en 3 dimensions le territoire avec une précision centimétrique. Ces données sont ensuite vectorisées puis exploitées par une équipe de géomaticiens pour obtenir des plans en 2 dimensions de haute précision. La collectivité dispose ainsi de relevés permettant de positionner ses réseaux enterrés (eau, gaz, etc.), afin d’éviter de les endommager lors de travaux.

De nouvelles offres relatives à la pollution et à la couverture mobile

Geoptis propose deux nouvelles  offres reposant toujours sur des dispositifs embarqués dans la voiture des facteurs et ne perturbant aucunement la distribution.

D’abord, une offre de mesure de la qualité de l’air grâce à des capteurs de particules fines installés sur les voitures qui permettent d’avoir des mesures hyperlocales donnant une visibilité sur l’origine et les impacts de la pollution. Les Atmo (agences régionales de mesure de la qualité de l’air agréées par l’État) en sont très preneuses car elles complètent les leurs.

Ensuite, une offre de mesure de couverture des réseaux de téléphonie mobile en 4G, cette fois grâce à un kit spécifique embarqué dans les voitures de La Poste, afin de collecter des données fines pour compléter les cartographies fournies aux opérateurs par l’Arcep.

Détecter l’absence de 4G

En janvier 2018, le gouvernement a renouvelé gratuitement les fréquences 4G aux grands opérateurs pour une dizaine d’années et, en échange, leur a demandé de déployer 5 000 antennes 4G d’ici à 2022 pour couvrir l’ensemble du territoire. Or les cartographies de l’Arcep n’affichent pas les disparitions très locales du signal 4G liées aux reliefs géographiques et aux « canyons urbains ». Pour les détecter, il faut mesurer la qualité de couverture à une maille très fine, ce que permet la nouvelle offre Geoptis.

Comment les données sont-elles analysées ?

Pour la voirie et le géoréférencement, les données sont transmises à un data center de La Poste et sont diffusées dans une cellule de vidéocodage, basée au Mans et hébergeant une petite dizaine de postiers spécialement formés au recensement des dégradations de la voirie, selon une méthode issue du laboratoire central des Ponts et Chaussées.

Des ingénieurs exploitent ensuite les données produites pour établir un diagnostic détaillé et préconiser des travaux à réaliser. Ces audits et préconisations faciliteront la prise de décision de la collectivité concernant la gestion de la voirie, tout en optimisant les dépenses d’entretien sur plusieurs années. Le procédé permet également de réaliser un inventaire géolocalisé du mobilier urbain.

Pour la qualité de l’air et la téléphonie, l’analyse des données ne nécessite pas l’intervention de postiers. Geoptis a un partenariat respectivement avec la start-up Atmotrack et la PME Bemove, qui sont des spécialistes de leur domaine. Geoptis explore également une autre voie pour traiter ses données : coupler ses savoir-faire à ceux de Probayes, filiale du Groupe experte en intelligence artificielle avec laquelle elle multiplie les échanges. Après une première expérience dans le domaine de l’imagerie 3D, Geoptis va maintenant collaborer sur la mesure de la qualité de l’air en partenariat avec des Aasqa (associations agrées de surveillance de la qualité de l’air).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Geoptis