Rencontre
9 min

Comment faire reculer la perte d’autonomie des seniors ?

Modernisation de l’action publique

Sophie Borderie, vice-présidente du Développement social au Département de Lot-et-Garonne et présidente de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie, revient sur les actions menées par le Département pour permettre aux seniors de conserver leur autonomie à domicile.

Des seniors en pleine séance d'accompagnement
Des seniors en pleine séance d'accompagnement

A quels enjeux devez-vous faire face pour faire reculer la perte d’autonomie des seniors ?

Sophie Borderie, vice-présidente du Développement social au Département de Lot-et-Garonne et présidente de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie
Sophie Borderie, vice-présidente du Développement social au Département de Lot-et-Garonne et présidente de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie

Le Département de Lot-et-Garonne a fait de la mobilité un enjeu majeur du bien vieillir. Car de la mobilité dépend l’autonomie. A l’heure où la majorité des Français souhaitent rester à leur domicile, il faut, pour ne pas être isolée, que la personne âgée ait la possibilité d’en sortir et de se déplacer. D’où l’importance de la mobilité.

La mobilité est également un facteur de lien social, une possibilité d’ouverture sur le monde qui nous entoure. Le besoin d’autonomie est primordial pour le senior : faire ses courses, se rendre chez le médecin, emmener ses petits-enfants à l’école, partir en vacances… En avançant en âge, les capacités de déplacement peuvent s’altérer, notamment lorsque la personne n’est plus en capacité de conduire.

Quelles actions menez-vous sur votre territoire ?

Le Département soutient financièrement les initiatives qui visent à préserver la mobilité et donc l’autonomie des personnes âgées. C’est au sein de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie que ces projets sont débattus. Ceux qui retiennent l’attention des décideurs sont alors financés en partie ou en totalité. C’est le cas de la formation gratuite de prévention routière et d’aide à la conduite proposée par La Poste et destinée aux plus de 60 ans. Le Département soutient d’autres initiatives autour de la mobilité des seniors, tel le dispositif CAR 47 (Conduire l’Automobile du Retraité), lancé par l’association Agir ABCD et reconnu aujourd’hui au niveau national.

Quelles expertises La Poste vous apporte-t-elle dans ce domaine ?

La Poste, avec son maillage du territoire et ses 520 facteurs en Lot-et-Garonne, peut toucher directement le public concerné. L’information concernant cette formation à la sécurité routière a été donnée par le facteur au potentiel bénéficiaire. Assurant un véritable lien social, le facteur peut concrètement discuter du contenu de la formation avec le senior.

Avec cette approche, il est certain que la personne qui peut prétendre à ce service gratuit est bien informée. Cette personne peut également être accompagnée, toujours par le facteur, pour s’inscrire ou pour toute demande de renseignements en lien avec la prestation proposée.

Vu la rapidité à laquelle les ateliers se sont remplis, il est évident que l’expertise de La Poste a été déterminante pour mobiliser les publics concernés.