Récit
2 min

A Saint-Lys, Valérie, la factrice, veille sur Antoine

Services à la personne

Deux fois par semaine, Valérie rend visite à Antoine dans le cadre du service de La Poste Veiller sur mes parents. Récit.

Valérie, la factrice, veille sur Antoine pendant sa tournée.

Antoine vit seul depuis le décès de sa femme. Ses enfants sont adultes et vivent loin de Saint-Lys. Derrière sa fenêtre, Antoine attend Valérie. Depuis plusieurs mois, celle qui est factrice depuis trente ans, s’est investie dans le rôle de « veilleuse » auprès du retraité. Deux fois par semaine, en plus de lui déposer son courrier, elle passe un moment avec lui et s’assure qu’il va bien. « Mes enfants travaillent, vivent assez loin, c’est difficile pour eux de passer régulièrement » explique Antoine. Dans ce contexte, les visites de la factrice sont des sources de distraction précieuses, et l’assurance pour les proches d’une veille régulière. Après chaque visite, Valérie laisse un message à l’attention du proche qui a contracté le service Veiller sur mes parents auprès de La Poste. Aujourd’hui, comme elle le fait une fois par mois, la factrice lui a également fait parvenir Famileo, une sorte de journal par lequel sa famille adresse à Antoine des photos de ses nombreux petits-enfants.

Cette mission de veille, Valérie la voit comme une alternative à la maison de retraite pour un senior isolé comme Antoine, lui permettant de rester vivre dans la maison où il a vu grandir ses huit enfants.

La visite dure en général un petit quart d‘heure. Je prends des nouvelles, on ouvre son courrier ensemble. Et je le fais avec plaisir. Si on n’aime pas les gens, on ne peut pas aimer ce métier.

Valérie
Factrice à Saint-Lys (Haute-Garonne)