URBY, filiale de La Poste contribue à une collecte de cheveux pour venir en aide à l’Île Maurice

National
Récit
2 min

La start-up Capillum, lauréate du prix « partenaire business » de l’édition 2019 des Élanceurs lance un appel au don de cheveux au niveau international afin de venir en aide aux récifs Mauriciens, menacés par une marée noire, suite au naufrage d’un navire au Sud-Est de l’île Maurice. Urby, filiale de logistique urbaine de La Poste et de la Banque des Territoires, contribue à la logistique.

Le 25 juillet 2020 un bateau contenant plus de 4 000 tonnes d’hydrocarbures s’est échoué sur les côtes de l’île Maurice. Mais ce n’est que plusieurs jours après qu’il a commencé à déverser son contenu, menaçant ainsi les massifs coralliens, mangroves et lagons du sud de l’île. De nombreuses ONG se sont rapidement mobilisées pour tenter de limiter ce désastre écologique sans précédent dans cette zone préservée.

Le rôle de Capillum pour soutenir les ONG

Capillum est une start-up fondée en 2019 qui valorise les cheveux coupés, jusque-là traités comme des déchets. Or les cheveux possèdent de nombreuses propriétés comme celles d’être hydrophobes et oléophiles. Celles-ci leurs permettent d’absorber jusqu’à 8 fois leur poids en hydrocarbures.

Afin de maximiser son impact sur cette opération sans précédent, Capillum a mis en place une opération de collecte exceptionnelle en lançant un appel aux coiffeurs français, européens et même mondiaux. Cheveux qui seront par la suite envoyés aux ONG.

Les coiffeurs peuvent déposer leurs sacs de cheveux dans 17 entrepôts Urby

Leur partenaire logistique Urby, filiale de La Poste et de la Banque des territoires contribue à l’opération en ouvrant ses entrepôts aux professionnels afin qu’ils puissent y déposer leurs sacs de cheveux. Les entrepôts Urby sont les suivants : Clermont-Ferrand, Montpellier, Lille, Nancy, Orléans, Tours, Nice, Grenoble, Strasbourg, Toulouse, Marseille, Rennes, Nantes, Lyon, Bordeaux, Île-de-France et Saint-Etienne. Capillum réfléchit d’ailleurs à constituer des stocks permettant de pallier de futures catastrophes de ce type.