Une porte automatique pour faire des économies d’énergie

En installant une simple porte automatique dans un établissement, La Poste fait des économies d’énergie... et évite le rejet de 28 tonnes de CO2 !

Transitions écologiques
Pays de la Loire
Éclairage
5 min

À la plateforme de distribution du courrier des Sables-d’Olonne (Vendée), une porte automatique a été installée en 2018 entre la salle de distribution et l’extérieur, en remplacement de l’ancienne porte battante. A la clé, une circulation plus facile pour les facteurs, mais aussi des économies d’énergie.

« La salle de distribution du site est reliée à un sas permettant aux facteurs de circuler entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment lors de la période de distribution, détaille Richard Gracia, directeur d’établissement. L’entrée du sas était composée jusqu’à maintenant d’une porte battante qui rendait les entrées et sorties difficiles pour les agents. Du coup, elle restait ouverte en journée, été comme hiver. La porte automatique va rendre plus aisée les mouvements des facteurs, et va améliorer aussi l’ambiance thermique dans les locaux. »

« Ce projet a pu voir le jour grâce au Fonds Carbone de la branche Services-Courrier-Colis*, explique Nathalie Dupont, responsable RSE. Il est également en lien avec Cube 2020, le challenge transition énergétique auquel participe le Groupe La Poste en Pays de La Loire. » Le fruit aussi d’un beau travail collectif réalisé par Pauline Joly, de la Direction Technique, Alain Court, contrôleur de gestion en établissement, et Alain Chaigneau, responsable appui technique et soutien immobilier.

* Ce Fonds Carbone finance chaque année les projets émanant du terrain qui limitent les émissions de CO2 liées aux activités de la branche Services-Courrier-Colis.

28 tonnes de CO2 évitées

La simple installation de cette porte automatique permet d’éviter 28 tonnes de rejets carbonées sur la totalité de sa durée de vie, estimée à 15 ans. Les économies réalisées devraient permettre d’atteindre un retour sur investissement en 10 ans. La technologie retenue l’a aussi été pour son faible coût d’entretien.