Une adaptation logistique et industrielle

Excellence logistique
National
Grand angle
2 min

L’activité postale est en pleine mutation. Faisant face à l’augmentation de l’activité colis, La Poste adapte son outil industriel et logistique. Une transformation au service des clients et de leurs besoins.

Exigences en termes de qualité et de délais de livraison, réduction de l’empreinte environnementale, besoins de services humains de proximité : les nouveaux défis auxquels La Poste doit s’intégrer sont multiples. Afin de les relever, La Poste transforme son outil industriel et logistique pour mieux répondre aux besoins de ses clients.

Des livraisons express et "vertes"

En raison du développement du e-commerce, le nombre de colis a été multiplié par deux en dix ans. Un contexte amenant de nouvelles exigences en termes de livraison tel que le J+1 : un délai qui se traduit par la réception du colis sous 24 heures. De nouveaux standards du e-commerce auxquels La Poste doit résolument s’adapter… tout en garantissant une livraison s’inscrivant dans une logique environnementale.

Une modernisation nécessaire

Pour accompagner l’évolution des flux et offrir des services diversifiés et de qualité, La Poste a défini un nouvel outil industriel et logistique. 450 M€ investis en 4 ans ont été engagés dans ce programme de modernisation en cours de déploiement. La Poste réorganise ses flux de traitement et de distribution, pour être en capacité de livrer plus, plus vite et de manière plus écologique, tout en contribuant au dynamisme économique des territoires.

Afin d’absorber la croissance des flux de colis et augmenter la capacité de tri, deux axes prioritaires ont été déterminés :

  • La modernisation des sites opérationnels existants, en les équipant de machines de tri à la pointe de la technologie

  • La création de plates-formes de tri et de distribution multiflux, capables de traiter en un même lieu les courriers, les colis et les paquets prioritaires international en forte croissance.

Afin d'absorber la croissance des flux de colis, de nouvelles plates-formes dédiées au tri ou à la livraison sont donc créées. Pour la seule Île-de-France, épicentre du réseau logistique de La Poste, cinq plates-formes industrielles ultramodernes sortent de terre : deux pour le tri à Montereau-sur-le-Jard (77) et Le Thillay (95), et trois pour la livraison des Colissimo à Poissy (78), Garonor (93) et Wissous (91).

Des facteurs toujours plus proches des clients

L’objectif de ces nouvelles plates-formes est également de rapprocher les facteurs de leur zone de tournée au sein d'îlots : des espaces de travail situés au plus prés du premier point de distribution de la tournée du facteur. Ces îlots sont répartis sur l'ensemble du territoire et accueillent des équipes de 3 à 12 facteurs. Une nouvelle organisation dans laquelle le facteur, disposant des courriers et colis triés en amont, peut consacrer davantage de temps aux clients et à leurs nouveaux besoins.

Le facteur débute sa journée plus tardivement afin de réaliser une tournée tout au long de la journée. Un nouveau schéma permettant de répondre aux demandes des e-acheteurs tout en intégrant à la tournée de nouveaux services de proximité tels que le portage de repas, la livraison de médicaments à domicile, la visite de personnes isolées ou encore la collecte de papiers à recycler dans les entreprises.

450

millions d'euros investis en 4 ans pour transformer l'outil industriel et logistique

42

Plate-formes de Préparation et de distribution multi-flux courrier et colis ouvertes à fin 2019

36 000

colis traités à l'heure : c'est la capacité des machines de tri équipant les nouvelles plate-formes industrielles