Tentatives d’arnaque par e-mail ou SMS : La Poste rappelle les bonnes pratiques pour se protéger

National
Éclairage
5 min

Avec l’essor du e-commerce accéléré par la situation sanitaire, se développent parallèlement les tentatives de phishing (hameçonnage) par e-mail ou SMS visant à soutirer illégalement des données personnelles ou de l’argent. A l’instar de nombreuses grandes entreprises, La Poste est victime de détournement de son image visant à tromper ses clients. Face à ces agissements frauduleux, La Poste rappelle les bonnes pratiques à suivre pour mieux se protéger. De son côté, l’entreprise lutte en permanence contre ces formes d’escroquerie en identifiant et fermant quotidiennement des dizaines de sites frauduleux.

Comment détecter un message suspect ?

La Poste peut faire l'objet de détournements d'image ou de tentatives de fraude envoyés sous forme de SMS ou d’e-mail. Ces messages frauduleux peuvent se présenter sous la forme de jeux concours payants, tombolas ou retrait de colis payants.

La Poste rappelle qu’elle ne demande jamais aux clients en attente de la livraison d’un colis de la rappeler sur un numéro surtaxé (commençant souvent par "08"). De même, La Poste ne demande jamais de coordonnées bancaires ou de code secret par téléphone ou e-mail.

Que faire en cas de réception d’un message suspect ?

Une aide en ligne disponible sur le site La Poste.fr apporte des informations sur les tentatives de fraude existantes :

https://aide.laposte.fr/contenu/mise-en-garde-sur-les-messages-frauduleux-jeux-concours-ou-livraison-de-colis?t=a

 Les clients peuvent aussi trouver des informations utiles sur le hameçonnage en consultant la rubrique « assistance » du site cybermalveillance.gouv.fr.

 En cas de doute, il est important de signaler le message reçu :

  • via le site : phishing-initiative.fr ou par mail à l’adresse mail phishing@laposte.fr

  • au 33700 pour les spams vocaux ou SMS

  • par téléphone, au 3631 pour les particuliers, au 3634 pour les clients pro et entreprises

Comment La Poste agit face à ces tentatives de fraude ?

Pour faire face à la cybermalveillance, La Poste opère une veille permanente sur internet et les réseaux sociaux. Ses équipes de cybersécurité entreprennent des actions proactives telles que des blocages de sites. Chaque semaine, plusieurs dizaines de sites font l’objet de demande de fermeture. En fonction de l’évaluation des situations, La Poste se réserve le droit d’agir en justice pour obtenir réparation.

 Pour inviter ses clients à la vigilance et rappeler les bonnes pratiques, La Poste lance une campagne d’informations sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et LinkedIn) et par mail aux 20 millions de détenteurs d’un compte La Poste.