Semaine d’actions dans les maisons de services au public

Normandie

Le personnel des bureaux de poste abritant une maison de services au public était mobilisé pour la semaine portes ouvertes d’octobre. Illustration en Basse-Normandie où opérateurs et associations ont accompagné le public à la prise en main d’outils numériques et à la réalisation de démarches en ligne.

Du 12 au 17 octobre 2020 s’est déroulée la quatrième édition des journées portes ouvertes des maisons de services au public (MSAP). A l’initiative de la Caisse des dépôts et consignation et en partenariat avec La Poste, cette manifestation visait à faire découvrir au grand public ces espaces d’accueil de proximité et à valoriser leurs actions en faveur de l’inclusion numérique et du désenclavement. Des animations telles que des permanences d’opérateurs partenaires, l’appui d’associations locales ou encore de démonstrations numériques ont ainsi été organisées dans les 18 MSAP installées en bureaux de poste que compte la Basse-Normandie. 

Des prestations encore trop méconnues

"Plus d’un tiers des habitants de la commune ont plus de 70 ans et beaucoup ne sont pas équipés d’informatique à la maison", observe Hubert Lenain, maire de Saint-Martin-de-la-Lieue dans le Calvados, qui tenait à être présent pour le lancement de cette semaine d’action. "Il est donc important de mettre en avant ce service numérique proposé au sein de notre bureau de poste". 

Au cours de ces journées portes ouvertes, Nathalie Cafier, chargée de clientèle au bureau de poste de Lisieux, est intervenue dans les 2 MSAP du secteur, Saint-Martin-de-la-Lieue et Moyaux, pour promouvoir les services : "Les personnes ne connaissant pas les espaces dédiés étaient très attentives et désireuses de renseignements complémentaires. Une bonne nouvelle pour les unes qui découvraient le service, une mise en confiance pour les autres qui jusqu’à présent n’avaient pas osé franchir le pas."  Nathalie constate que les prestations proposées en MSAP sont encore trop méconnues de la population : "Les journées portes ouvertes sont un réel levier pour communiquer sur le sujet, le bouche à oreille est efficace auprès du voisinage et de l’entourage familial". 

Autonomiser les utilisateurs

Xavier Guyot, salarié de la Régie des Quartiers Arc-en-ciel, une association de Flers située dans le département de l’Orne, intervient 2 fois par semaine à la MSAP d’Athis-Val de Rouvre : "Pour mes permanences, j’ai toujours des rendez-vous pris par Véronique, la chargée de clientèle. C’est un réel confort pour tous. D’autant plus que les usagers se présentent avec les papiers nécessaires aux démarches administratives. C’est un gain de temps évident". Il poursuit : "Mon but est de rendre autonomes les utilisateurs. Ce sont des personnes en grande difficulté numérique pour lesquelles un premier accompagnement est indispensable". Une fois le premier entretien terminé, c’est autour de Raymond, senior, de se présenter spontanément pour le renouvellement de son permis de conduire : "Je ne pensais pas trouver ce service ici, je n’ai pas Internet, je n’y connais rien et ce n’est pas maintenant que je vais m’y mettre ! Et en plus c’est gratuit. Merci La Poste !". N’habitant pas la commune, Raymond a dû faire quelques kilomètres pour venir à Athis, il est reparti ravi que sa demande ait été traitée aussi rapidement et sans souci de paperasserie.

Réduire la fracture numérique

Comme l'année dernière, le partenaire Pôle emploi a assuré des permanences dans des MSAP de l’Orne. Caroline Forget Poussier, de l’antenne d’Alençon, était à Sées, mardi matin :"Cette opération portes ouvertes est une bonne initiative, elle vient compléter la communication quotidienne faite par les chargés de clientèle de La poste. Je me rends compte que les demandeurs d’emploi du secteur n’ont pas tous la connaissance de ce point d’accès. J’envisage de les informer qu’ils ont la possibilité d’accéder à leur espace personnel pour effectuer leurs démarches liées à Pôle emploi tout en étant accompagné si besoin". L’après-midi, une représentante de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) a pris le relais. Pas d’entretien programmé mais quelques demandes de renseignements, la mise à jour d’un dossier et une prise de rendez-vous via le site de la CAF.