Récit
2 min

Savourer chez vous

Une des dernières offres proposée par La Poste est « Savourer chez vous », un portage de repas à domicile qui constitue également un moment privilégié d’échange et de chaleur humaine. Zoom sur cette prestation en Ile-de-France Est, à Charenton-le-Pont (94).

Un postier portant un repas dans le cadre de l'offre "Savourez chez vous"
Un postier portant un repas à une sénior dans le cadre de l'offre "Savourez chez vous"

Louenas Yakoubi travaille comme facteur à la plateforme de préparation et de distribution du courrier de Chevilly Larue. Il apporte des repas aux personnes âgées de la commune de Charenton-le-Pont (94) qui en ont fait la demande auprès de la Mairie, elle-même signataire d’un contrat avec La Poste.

Une personne âgée sur cinq n’a pas l’occasion de parler à quelqu’un dans la journée ; une sur trois se sent isolée*. En développant les services de proximité, La Poste veut agir pour restaurer et consolider le lien social, notamment avec les seniors. Une des dernières offres proposée est « Savourer chez vous », un portage de repas à domicile, et un moment privilégié d’échange et de chaleur humaine.

C’est ainsi que du lundi au vendredi, quelles que soient les conditions météo, Louenas se rend aux cuisines d’Elior à Rungis pour chercher les sacs repas. Cinq éléments y sont présents : une entrée, une viande ou un poisson, un légume (ou un plat cuisiné), un fromage et un dessert. Elément particulier : Louenas et ses collègues font un arrêt supplémentaire dans une boulangerie pour prendre du pain frais. « Le jeudi et le vendredi, c’est du pain de campagne, précise Louenas. Il se conserve mieux. Or, le jeudi, je livre les repas du jeudi et du vendredi. Et le vendredi, ceux du week-end. C’est important d’avoir des petites attentions pour nos clients ».

Et ce n’est pas tout, le jour de leur anniversaire, le panier se garnit d’une petite bouteille de vin, de biscuits ou de pâtes de fruits.

« Louenas est toujours très gentil et attentionné. C’est mon sourire de la journée ! », confie une cliente fidèle. « Il me rend bien service car je sors d’hospitalisation avec mon bras immobilisé pour 3 semaines », explique un autre client. Ce qui transparaît avant tout de ces visites, c’est la solitude de ces personnes, qu’elles soient une ancienne SDF, une personne avec des troubles compulsifs du comportement ou un cadre en longue convalescence.

L’échange ne dure bien souvent que quelques minutes à peine. Louenas range les plats dans le réfrigérateur et fait signer le client sur son Facteo. Les mines souriantes témoignent de l’importance de cette visite, souvent la seule de la journée, pour finir sur un « Vous revenez demain ? » plein d’espoirs.

Louenas travaillait dans plusieurs sociétés de portage avant d’entrer à La Poste. « J’ai été très surpris du professionnalisme des facteurs alors que La Poste est toute jeune dans ce domaine, affirme-t-il. Ils ont un très bon contact avec les personnes qui leur font confiance. Même les riverains sont moins méfiants. Et les managers sont aussi à l’écoute pour l’entretien du véhicule, les remplacements ou la formation. »

Après cette matinée en compagnie de ses clients, Louenas ressent une certaine fierté d’être postier. Un sentiment amplifié par le fait d’être utile à la société, au quotidien, et au plus proche des habitants.

*Etude TNS Sofres 2012