Record de colis traités : les postiers se "plient en 4"

Courrier et colis
Auvergne-Rhône-Alpes

La crise sanitaire, les promotions de fin d’année ou encore les achats de Noël en ligne accélèrent le développement de l'e-commerce. En résulte un nombre record de colis actuellement pris en charge. En Auvergne-Rhône-Alpes, comme sur l'ensemble du territoire, plus que jamais "La Poste se plie en 4" afin d'assurer sa qualité de service.

La Poste atteint un niveau sans précédent en triant et livrant, à l'échelle nationale, jusqu’à 4 millions de colis par jour

En cette semaine de mi-décembre, La Poste atteint un niveau sans précédent en triant et livrant, à l'échelle nationale, jusqu’à 4 millions de colis par jour ; l’année dernière, à la même période, un 1er record avait été franchi à 3,1 millions par jour.  

"Au national, près de 440 millions de Colissimo devraient transiter sur nos plateformes pour l'année 2020, contre 363 millions l’année dernière" indique Nicolas Barba, responsable Process Traitement Transport à la Direction Opérationnelle et Territoriale Colis du Sud-Est. "Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, les plateformes Colissimo de Saint-Laurent-de-Mure, Clermont-Ferrand et Alpes traitent 30% de colis supplémentaires, avec des pointes pouvant atteindre jusqu’à 875 000 colis par jour sur les journées les plus fortes de décembre". Pour faire face à ce trafic exceptionnel, 1 280 personnes ont été recrutées en renfort dans la région, dont 390 pour venir en soutien auprès des équipes des plateformes de traitement colis. Des liaisons routières supplémentaires sont également déployées sur tout le territoire.

Remédier à l'imprévisible

Durant les 5 semaines de très grands flux, de fin novembre à fin décembre, 50 intérimaires sont ainsi déployés en soutien auprès des bureaux. Afin de réduire la durée de délivrance des instances colis, une cellule téléphonique a également été mise en place. Celle-ci est chargée de contacter les clients pour les informer que leurs colis peuvent être récupérés et réduire ainsi le temps de stockage. "Nous avons travaillé sur l’amélioration des capacités de stockage dans les bureaux et créé deux sites temporaires qui viendront diluer les flux de colis" explique Pierre Gabet, directeur adjoint des projets à la direction Réseau et Banque Rhône Loire. "Nous avons pris des mesures en amont, prévu des plans B que nous pourrons activer selon les urgences. Nous gardons une bonne dose de réactivité pour les situations et les pics imprévisibles".

Des équipes formées

semaine d’accompagnement pour les équipes qui renforcent le dispositif

Pour réussir au mieux cette période de hausse record des volumes colis, assurer la formation des équipes est primordial. "Nous avons mis en place une journée d’accueil dédiée au traitement et à la distribution des colis ainsi qu’une semaine d’accompagnement pour les équipes qui renforcent le dispositif" explique Joelle Huguet, directrice d’établissement à la plateforme courrier de Riom Malauzat (63). "Avec les équipes, nous avons anticipé, dès le mois de mars 2020, la refonte du chantier colis afin de le rendre plus ergonomique et fonctionnel. Nous avons ainsi installé sur le site de Malauzat un convoyeur de 14 mètres de long afin de faciliter la manutention et le tri des colis. La flotte de véhicule a également été complétée avec la location de 10 véhicules supplémentaires répartis sur tous les sites de l'établissement".

Une année record

En Auvergne-Rhône-Alpes, 1 million de colis ont été traités le 8 décembre dernier (contre une moyenne quotidienne de 650 000). Alors que la plateforme de Saint-Laurent-de-Mure a déjà atteint un pic d’un demi-million de colis traités sur une journée, la Plateforme Colissimo (PFC) Alpes a réalisé un record de 256 000 colis traités en 24h. La PFC de Clermont-Ferrand a, quant à elle, atteint le volume de 245 000 colis sur une même journée pour un pic attendu avant Noël de 250 000 colis, soit un million d’opérations de tri enregistrées sur une seule journée en Auvergne-Rhône-Alpes.