Éclairage
5 min

À Nantes, l’innovation aura sa Maison

Transformation numérique
Pays de la Loire

Fin 2021, La Maison de l’innovation réunira à Nantes près de 800 informaticiens et chercheurs du Groupe La Poste. Actuellement réparties sur quatre sites différents de l’agglomération, les équipes seront regroupées au sein d’un nouvel immeuble sur l’île de Nantes.

Un lieu dédié à l’innovation numérique

L’objectif est de favoriser les synergies entre les différents services : colis/courrier, banque, réseau, production, cybercriminalité, fonctions support, et de créer un pôle d’expertise regroupant toutes les  compétences du Groupe dans le domaine informatique.

Investir pour créer un pôle d’expertise nantais reconnu et attirer de nouveaux talents

Offrant de meilleures conditions de travail, le projet sera doté au rez-de-chaussée d’un espace ouvert sur la cité et au grand public. Le Groupe entend ainsi promouvoir « l’open innovation », en lien avec l’écosystème numérique, économique et même culturel. Ce futur bâtiment de 15 500 m2 à ossature en bois cumule le plus de labels internationaux possibles en matière de responsabilité sociétale des entreprises (labels HQE, OsmoZ, E+C-, Ready 2 Services et Biodivercity). Il a été conçu par l’agence d’architectes Baumschlager-Eberle.

Il s’élèvera à l’emplacement de l’actuel site postal, rue Viviani.

Fin 2021, La Maison de l’innovation, future vitrine de la transformation numérique du Groupe La Poste, réunira à Nantes près de 800 informaticiens et chercheurs de l’entreprise.

« Créer un pôle d’expertise reconnu »

Photo de Louis Ramin, Directeur des systèmes d’information du Réseau La Poste

Louis Ramin, Directeur des systèmes d’information du Réseau La Poste, précise l’ambition du projet : « La Maison de l’innovation va représenter une vitrine de la transformation numérique du Groupe. Ce sera à la fois un lieu de travail, qui permettra de renforcer les synergies et la coopération entre les équipes pour une meilleure performance, et un lieu ouvert à l’écosystème numérique nantais et au grand public. L’autre enjeu est de créer un pôle d’expertises reconnu et d’attirer de nouveaux talents, en particulier les jeunes diplômés. »