Élu et postier : un double engagement au service du territoire

Développement Territorial
Podcast
13 min

Être à la fois postier en activité et titulaire d’un mandat d’élu local, c’est un engagement quotidien porté par une volonté forte et cohérente au regard des missions du Groupe la Poste : celle de contribuer au développement de sa commune, son département, sa région. Témoignage de Marie Tribout, postière et conseillère régionale du Grand Est.

J’essaie de concilier au mieux mes engagements professionnels, politiques, associatifs et familiaux.

Marie Tribout
Directrice des ventes entreprises à La Poste et conseillère régionale du Grand Est.

Marie Tribout, postière et élue - Le podcast

2 000 postiers élus, dont 330 maires

Être à la fois postier et titulaire d’un mandat d’élu local, c’est être doublement au service de la collectivité. De par ses activités professionnelles, en améliorant le quotidien de tous et de chacun, en proximité avec les acteurs locaux ; et de par ses engagements électifs, en travaillant au développement social et économique de son périmètre de compétence territoriale.

Il y a aujourd’hui 2 000 postiers, en activité ou à la retraite, qui ont un mandat électif, et parmi eux 330 sont maires.

Or les élus sont les interlocuteurs du Groupe La Poste, notamment sur la question des services postaux qui sont mis à la disposition de leurs administrés (voir La proximité postale en territoire).

Et ils peuvent être les clients de La Poste, en recourant à son expertise dans les domaines de l’e-administration, de la veille sociale, du portage de repas, du recyclage, de la rénovation énergétique, de l’e-éducation (voir publications La Poste partenaire des territoires)… sans oublier La Banque Postale, premier financeur des collectivités locales.

Un guide Éthique et déontologie à destination des postiers élus

Pour autant, travailler à La Poste et, en tant qu’élu, être client de La Poste, amène à prendre des décisions dans un environnement politique, juridique, économique parfois complexe. Afin  d’informer au mieux et d’accompagner ces collaborateurs, La Poste a réalisé un guide Éthique et déontologie du postier élu qui recommande les comportements à adopter face à un ensemble de situations pour prévenir les éventuels conflits d’intérêts. Dans le cas par exemple où La Poste a répondu à l’appel d’offres d’une collectivité dont le postier est l’un des élus, celui-ci ne doit pas participer au vote de sélection du prestataire.

La SNCF, EDF et Orange ont fait de même. Toutes les grandes entreprises publiques, historiquement ancrées dans les territoires, comptent des élus dans leurs collaborateurs. Avec l’ouverture à la concurrence de tout ou partie de leurs activités, elles ont mis en place des dispositions pour les informer des risques inhérents à leur double rôle.