Philippe Wahl signe une convention de logistique urbaine à Dijon

Transitions écologiques
Événement
2 min

Philippe Wahl et François Rebsamen, président de Dijon Métropole, ont signé mercredi 30 octobre une convention pour la mise en œuvre de solutions de logistique urbaine innovantes et durables.

Philippe Wahl, PDG du Groupe La Poste, et François Rebsamen, président de Dijon Métropole, signant la convention de logistique urbaine.

L’expertise du Groupe La Poste en matière de logistique répond aux exigences de la Ville de Dijon et Dijon Métropole, toutes les deux engagées dans une démarche d’excellence écologique visant notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici à 2020, à augmenter la production d’énergies renouvelables, à développer un réseau de chaleur urbain ou encore à favoriser les modes de transport doux. Ces nombreuses actions en faveur de l’environnement ont permis à la collectivité d’être classée 4e du dernier Prix de la Capitale Verte de l’Europe.

Objectif : décarboner la métropole dijonnaise

« La Ville de Dijon et Dijon métropole veulent favoriser davantage les expérimentations et les actions concourant à la mise en place d’une logistique urbaine compatible avec un service de proximité rendu aux dijonnais dans le respect de l’environnement, précise François Rebsamen, j’ai toujours souhaité que Dijon soit la première ville écologique de France. Elle se décarbonera avec l’aide de La Poste. »

La Poste est confrontée quotidiennement à cette équation : répondre aux demandes croissantes issues du e-commerce, livrer les colis en centre-ville, être l’acteur majeur du dernier kilomètre tout en limitant les nuisances liées à la circulation et au stationnement des véhicules.

« Nous disposons aujourd’hui de la plus grande flotte de véhicules électriques au monde et, à Dijon, 95 tournées sont d’ores et déjà réalisées en véhicules électriques, en vélo à assistance électrique ou à pied, a déclaré Philippe Wahl, nous allons continuer nos investissements pour qu’après demain, toute notre distribution de marchandise soit décarbonée et silencieuse, pour le confort de nos clients ».

Regrouper les flux dans des plateformes logistiques et mutualisées

Avec cette convention, Le Groupe La Poste et Dijon Métropole souhaitent favoriser l’émergence d’un ou de plusieurs Centres de Distribution Urbains (CDU) et d’Espaces Logistiques Urbains (ELU) multi-opérateurs. L’objectif est de proposer des solutions simples de stockage, de livraisons mutualisées et des services aux particuliers et aux commerces locaux pour redynamiser les centres urbains. Le transport de marchandises dans les villes est l’un des prochains enjeux fort des villes.

L’occasion pour François Rebsamen de souligner que « 60% des habitants des 23 communes qui constituent la métropole habitent dans un rayon de 3 kilomètres à partir du centre-ville, tout l’enjeu réside dans cette densité ».

De son côté, La Poste a déjà bien anticipé le phénomène puisque « Dijon est la 19e métropole française avec qui Le Groupe La Poste a signé une convention de partenariat liée à la logistique urbaine » indique Philippe Wahl. « Nous commençons à avoir des premiers retours d’expériences à Lyon, Bordeaux, Toulouse, Grenoble… et les résultats sont très positifs. Beaucoup plus de flux sont livrés par des moyens de transport électriques. »

La signature de cette convention est un premier pas vers la mutualisation et le déploiement de ces nouvelles solutions de logistique urbaine innovante. Dijon Métropole et Le Groupe La Poste se fixent l’horizon 2026 pour en faire le bilan.