Philippe Silberzahn

Chercheur, professeur, auteur, entrepreneur, Philippe Silberzahn se réinvente chaque jour. Sa spécialité : l’art de relever les défis de l’innovation. Au Lab Postal, il viendra nous expliquer comment créer un terreau pour la créativité en entreprise.

Crise, chaos, rupture, incertitude, les écrits de Philippe Silberzahn pourraient être anxiogènes sans son formidable coup de plume qu’il utilise pour expliquer ce qu’il considère comme des chances pour les entreprises : « Le changement est inéluctable. Alors autant s’armer de postures inventives pour accompagner ce qui est trop souvent mal vécu en entreprise. » Sa double expérience d’entrepreneur (ayant participé à la création ou au rachat de quatre entreprises de haute technologie) et de chercheur à EM Lyon fait de Philippe Silberzahn un consultant et un formateur de choix pour accompagner les sociétés dans les périodes de transition technologiques par exemple. Son crédo : profiter des moments de crises pour faciliter l’innovation et libérer la créativité dans l’entreprise.

« Le changement est inéluctable. Alors autant s’armer de postures inventives pour accompagner ce qui est trop souvent mal vécu en entreprise. »

Philippe Silberzahnhabitué du Lab Postal

La disruption n’est pas un phénomène nouveau

Ce chercheur en entrepreneuriat et innovation, auteur de huit ouvrages sur les techniques de management, enseigne à l’EM Lyon depuis 2010. Son contact permanent avec la jeune génération lui permet d’affirmer « que la relève est pleine d’atouts, de curiosité et d’agilité » mais Philippe s’étonne parfois de son manque de culture historique. Les jeunes entrepreneurs frais émoulus des grandes écoles qui arrivent avec une idée présentée comme inédite le font parfois sourire : « Prenez AirBnb. Je me permets de rappeler qu’on pouvait louer des chambres chez l’habitant au Moyen-Age. Le concept n’est pas nouveau. » Ses vingt ans de carrière sont ainsi une nourriture essentielle pour éclaircir ses problématiques de recherche, car elles lui ont permis d’avoir une compréhension fine de la façon dont les nouvelles technologies sont arrivées progressivement dans les entreprises et les déstabilisations qu’elles provoquent.

L’anti méthode Coué

Pas question pour autant de considérer la rupture qu’initient les nouvelles technologies comme l’alpha et l’oméga d’une stratégie d’entreprise : « La technologie est disruptive par essence et la peur n’est pas une solution. » Aux formules qui claquent, Philippe Silberzahn associe une certaine sagacité : « Il faut rester lucide face à cette incantatoire techno-utopie que l’on cherche parfois à nous vendre. La technologie c’est bien mais il faut pouvoir en tirer parti avec pragmatisme au sein de l’entreprise sans tout lui abandonner. » Son intervention sera l’occasion pour lui de nous parler du concept de « leadership effectual », logique dans laquelle l’entrepreneur cherche quoi faire à partir de ce qu’il a - et non de ce qu’il souhaite obtenir.  « Je me forme en formant. Mes auditeurs sont plutôt des interlocuteurs et le Lab Postal rassemble des profils d’une riche diversité. » Celui qui croit à « la transformation par la formation » viendra partager son expertise de chercheur en partageant la formule de ce formidable antidote généré par une crise elle-même : la créativité. Attention son optimisme est contagieux !

Suivez Philippe sur Twitter