Grand angle
2 min

Nice : déconstruction écologique d’un site postal

Transitions écologiques
Provence-Alpes-Côte d’Azur

La déconstruction de la plateforme industrielle courrier (PIC) de Nice a débuté au mois de janvier avec pour objectif d’atteindre les meilleurs niveaux de recyclage et de réemploi. Au terme de ce projet, initié et conduit par Alain Le Corre, responsable de projets immobilier pour Poste Immo, plus de 97% des matériaux devraient être recyclés ou réemployés.

En activité pendant 46 ans, la PIC de Nice a fermé ses portes en décembre 2018 et Poste Immo s’est engagé à rendre le terrain nu à l’aéroport de Nice avant la fin de l’année 2019. C’est la fin d’un cycle industriel pour cette plateforme de 10 000 m2 mais le début d’une nouvelle vie pour la plupart de ses fournitures et des matériaux. En effet, l’opération de déconstruction de la PIC prévoit d’aller bien au-delà des obligations légales de valorisation des déchets fixées à 70% pour atteindre 97%.

Une déconstruction qui mise sur le réemploi

Photo de l'ancienne PIC de Nice en cours de déconstruction
L’ancienne PIC de Nice en cours de déconstruction

Le réemploi est la pratique la plus vertueuse de valorisation des déchets, elle est économique et surtout ne produit aucun déchet. C’est pour cette raison qu’Alain Le Corre a souhaité privilégier cette méthode : « C’est la première fois que nous explorions les pistes du réemploi pour le matériel de la PIC, et c’est un vrai succès. Nous avons construit un catalogue avec l’ensemble des produits disponibles (charpente, menuiseries, fenêtres, sanitaires, transformateurs électriques…) que nous avons proposés à des entreprises et des associations. Nous avons également pu réemployer certains équipements sur des chantiers en interne et faire des économies ! » Ainsi, les climatisations et pompes à chaleur de la PIC ont été installées sur les sites de la PPDC de Hyères, Saint Maximin et la plateforme colis de Carros. Une solution qui a permis une économie de 50% tout en améliorant les conditions de travail des postiers de ces centres.

Le réemploi pour servir les projets des associations

Parmi les associations qui ont profité du réemploi du matériel de la PIC, le collectif « Yes we camp » a été particulièrement heureux de cette initiative. En effet, de nombreux matériels de sanitaires ont été réutilisés pour équiper Coco Velten, un projet de réhabilitation des locaux de 4 000 m2 de l’ancienne Direction des Routes afin d’y créer un espace hybride mêlant les sans-abris, les jeunes entreprises ou encore le monde associatif et culturel. Le collectif a également récupéré la charpente métallique de la PIC pour son projet Foresta, dans les quartiers Nord, qui sera une structure d’accueil dans un parc de 16 hectares consacré à l’innovation écologique. Pour Gauthier Oddo, architecte Yes you camp, l’initiative de Poste Immo va dans le bon sens : « Pour chaque projet, nous cherchons à réaliser des constructions avec un faible impact écologique et c’est ce qui nous conduit à explorer les pistes du réemploi. Cela nous oblige à travailler différemment car on construit à partir des matériaux que nous trouvons mais c’est aussi ça qui fait la richesse de nos projets. »

Recyclage des déchets

Les matériaux et matériels n’ayant pas pu être réemployés ont été, pour la plupart, valorisés via les filières de recyclage. En amont du chantier, Poste Immo a veillée à identifier une filière de recyclage pour chaque déchet et a ainsi fixé les objectifs de valorisation atteignables. « Ce qui a été différent pour ce chantier, ce sont que les aspects de prévention et de gestion des déchets ont été déterminants dans le choix du maître d’œuvre. Pendant le chantier, nous avons également veillé à bien suivre les exigences du cahier des charges, nous assurant de la traçabilité des déchets », précise Alain Le Corre.

La livraison du terrain à l’aéroport devrait intervenir d’ici la fin de l’année après une totale dépollution du site. Poste Immo construira un bilan détaillé des opérations afin d’identifier les pistes d’amélioration et de faire des recommandations pour de prochains projets.