Livraison de repas : le facteur acteur de lien social

Services à la personne
Normandie
Éclairage
5 min
Depuis septembre, Florence Mazier, factrice au centre courrier de Saint-Lô livre 3 fois par semaine des personnes âgées dans la campagne saint-loise.

La résidence de personnes âgées « Les Rouges Gorges » située à Agneaux dans La Manche a confié à l’établissement courrier de Saint-Lô la livraison de repas au domicile de personnes isolées. Un nouveau service apprécié des bénéficiaires et qui enrichit la mission du facteur.

8h30, Florence Mazier, factrice à la plateforme de préparation et de distribution du courrier (PPDC) de Saint-Lô, charge les box repas dans son véhicule avant d’entamer une tournée qui sort un peu de l’ordinaire. En effet, depuis le mois d’août, l’établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) « Les Rouges Gorges » à Agneaux en banlieue saint-loise, s’appuie sur le maillage territorial de La Poste pour étendre sa prestation de livraison de plateaux repas à domicile.

Le véhicule frigorifique de l’EHPA « Les Rouges Gorges ». Pour les repas qu’il ne peut pas livrer, dans certaines zones géographiques, c’est La Poste qui s’en charge.

Des personnes âgées vivant dans des zones reculées peuvent désormais profiter de menus concoctés selon leur goût et leur régime alimentaire, sans avoir à sortir de leur domicile. « La Poste prend en charge le portage de repas sur des secteurs géographiques que notre propre livreuse n’aurait pas pu couvrir », confie Françoise Touzet, directrice de ce foyer logement ouvert depuis septembre 2016 et qui couvre 45 appartements.

« Cela correspond aux attentes de la population »

Le logement foyer et l’établissement courrier saint-lois se sont accordés sur une période expérimentale qui s’est avérée concluante. Une tournée en matinée a été spécifiquement créée. Florence apprécie cette nouvelle responsabilité qui, couplée à celle d’examinatrice de l’épreuve du code de la route, lui permet de diversifier son quotidien : « J’étais volontaire car j’aime beaucoup le contact avec les clients. Le relationnel avec les personnes âgées est aussi important que le portage de repas en lui-même. Les nouveaux services sont un moyen de faire face à la baisse de trafic et, en plus, c’est un travail valorisant car il correspond aux attentes de la population. »

Enquête de satisfaction et veille sociale

Le service de livraison de repas est, par ailleurs, complété par un dispositif de veille sociale. En effet, à la fin de chaque livraison, Florence renseigne sur son smartphone un questionnaire de satisfaction client et s’assure que les repas précédents ont été pris. Elle peut ainsi signaler toute situation inhabituelle. « Je suis contente de leur donner un peu de joie tous les jours », conclut Florence. Quant à Françoise Touzet, qui a souhaité passer à quatre jours de portage de repas par semaine depuis le 2 décembre dernier, elle se félicite aussi de cette collaboration : « Les livraisons fonctionnent bien. On est un peu les précurseurs de ce service en Normandie. »