Éclairage
5 min

Portraits de héros du quotidien

Ils sont 38 postières et postiers, venus de toute la France, à dévoiler leurs visages et leurs histoires dans le journal des postiers de l’année 2018.

La couverture du cahier « Portraits de postiers 2018 »
© Dominique Issermann

Ils sont facteurs, chargés de clientèle, conseillers bancaires, responsables espace commercial. Ils viennent de banlieue parisienne, du bordelais, des rives de la Méditerranée et pour certaines de Guyane. Ils ont sauvé la vie d’un client ou d’un collègue, ont fait preuve de courage, d’attention, se sont engagés. Ce sont les postiers de l’année 2018. Dans le journal des postiers de l’année « 2018 Portraits de postiers vus par Dominique Issermann », ils se racontent et révèlent leurs visages.

Comme l’an dernier, La Poste a fait appel à la photographe Dominique Issermann pour les prises de vues. Spécialiste du noir et blanc, elle a capturé les plus belles expressions de Laetitia Casta, Gérard Depardieu et Isabelle Adjani, entre autres.

Sourires, complicité, émotions

Sur le shooting, la magie opère entre la photographe et les stars d’un jour. Sourires, complicité, émotions sont au rendez-vous et permettent à l’artiste de capturer leurs plus belles expressions. Au fur et à mesure des prises de vue, les portraits s’alignent et le journal s’esquisse, marqué du style photographique intemporel de Dominique Issermann.

Making-of - Les postier.e.s disent ce qu’ils ont accompli, en 2018, pour être ici, devant l’appareil photo de Dominique Issermann, tandis que la photographe capture sur leurs visages la beauté de leur courage et de leur engagement.

Attention et engagement

Face aux portraits pleine page, les postiers de l’année, parfois surpris de cette mise en lumière, confient les faits qui leur valent une colonne du journal. Interviewés par des journalistes, pour certains le jour même du shooting, ils racontent comment face à un collègue qui ne se sent pas bien ils ont eu le bon réflexe. Ou encore comment ils ont sauvé un bébé, aidé un client, se sont trouvés au bon endroit au bon moment. Pour d’autres, c’est leur engagement en tant que gendarme réserviste, pompier volontaire ou bénévole dans une mission locale. Tous portent haut les valeurs de La Poste et le sens du service des postières et postiers.

On débat beaucoup d’intelligence artificielle, de Twitter, d’algorithmes, mais à la fin de la journée nous restons des êtres de chair et de sang. Plus on développe les usages numériques, plus la nécessité de l’humain est forte. L’avenir de La Poste se joue là aussi, dans la proximité humaine.

Philippe Wahl
Président-directeur général du Groupe La Poste
  • Retrouvez les portraits des 38 postiers dans le cahier « 2018 - Portraits de postiers - Vus par Dominique Issermann » téléchargeable ici dans sa version digitale (PDF).