Les facteurs enquêtent en faveur de l’e-inclusion

Transformation numérique
Occitanie
Éclairage
5 min

Les facteurs de Montgiscard réalisent, pour le compte de la communauté d’agglomération du Sicoval, une enquête de proximité sur l’inclusion numérique auprès d’un public âgé ou à revenus modestes. La collectivité sera ainsi capable de proposer les formations les mieux adaptées aux besoins de la population.

Danielle Estieu fait passer le questionnaire à une habitante. La confiance accordée aux facteurs augmente le taux de réponse à l’enquête et contribue à sa réussite.

Comment les facteurs peuvent-ils aider à réduire les inégalités liées aux usages d’Internet auprès des personnes qui en sont exclues ? En réalisant, de novembre 2019 à janvier 2020, une enquête de proximité pour le compte de la communauté d’agglomération du Sicoval, qui regroupe 36 communes sur un territoire périurbain situé au sud-est de Toulouse. La collectivité analysera les réponses afin de proposer des ateliers numériques dédiés aux personnes âgées et aux foyers à revenus modestes.

L’enjeu de l’inclusion numérique dans les territoires

La digitalisation de nombreux services a créé une nouvelle forme d’exclusion appelée isolement numérique. Anne-Claire Dubreuil, directrice de projets transformation numérique au Sicoval, explique : « L’e-inclusion, c’est permettre à chacun de bénéficier de toutes les opportunités du numérique et d’avoir conscience des risques et du potentiel du numérique. Les facteurs sont pour nous un choix évident pour obtenir des résultats d’enquête solides, permettre la meilleure analyse et le meilleur service à proposer par la suite ». L’isolement numérique est réel aujourd’hui pour certains de ses habitants, c’est pourquoi le Sicoval s’engage activement, avec l’aide de La Poste, à lui apporter une réponse.

Les questions de l’enquête sont posées à partir du smartphone professionnel du facteur, et les réponses enregistrées en direct.

Une factrice-enquêtrice bien accueillie par les habitants

Lors de sa tournée, Danielle Estieu, factrice à Montgiscard, rencontre les personnes identifiées par le Sicoval pour leur poser des questions sur leur aisance numérique. Elle enregistre leurs réponses sur Factéo, son smartphone professionnel.

Danielle souligne : « Je suis heureuse de pouvoir réaliser cette prestation parce qu’elle est nécessaire. En plus, elle correspond tout à fait à ce que l’on peut attendre d’un facteur. Certaines des personnes que je rencontre sont perdues sur Internet et elles ont besoin d’aide, pour payer leurs impôts en ligne, par exemple ».

Une habitante âgée témoigne, malicieusement : « Je n’y connais rien du tout, c’est ma petite fille qui m’aide tout le temps. Bénéficier de formations me permettrait de la surprendre et d’être plus autonome ».

À la suite de cette rencontre, Danielle Estieu relève : « J’espère que les réponses que je fais remonter alimenteront efficacement le Sicoval, car je sens chez certains clients qu’il y a un vrai besoin, même s’ils n’en sont pas toujours conscients. Factures, démarches administratives, aujourd’hui, tout passe par Internet ».

Les enjeux de l’e-inclusion

17% de la population est en situation d’illectronisme. Les déficits de compétences les plus répandus : l’usage de logiciel (35%), la recherche d’information (11%), la résolution de problèmes (8%) et la communication (7%).