Les facteurs au cœur du programme expérimental du Gérontopôle de Toulouse

Occitanie

Depuis fin septembre, des facteurs de Beaumont-sur-Lèze, Colomiers et Cugnaux, en Haute-Garonne, vont sonner chez des personnes de 60 ans et plus pour leur proposer de bénéficier d'Icope. Ce programme mondial de lutte contre la perte d’autonomie est mené par le Gérontopôle du CHU de Toulouse, en coordination avec l’Organisation mondiale de la santé.

En 2030, 16 millions de personnes seront âgées de plus de 65 ans en France, faisant pression sur le système de santé actuel. L’Occitanie n’échappe pas à ce constat avec 2 millions de séniors à horizon 2050, soit une personne sur cinq âgée de plus de 85 ans. 

Un enjeu de santé mondial

"Les babyboomers deviennent aujourd’hui les papyboomers : le risque est que le système de prise en charge de la dépendance ne suive pas en termes de financement et de ressources comme les places dans les Ehpad, par exemple", souligne Omar Beloucif, directeur médical de La Poste Silver / Silver économie et santé. Face à ce constat, La Poste se positionne auprès des acteurs de santé de la région pour accompagner le vieillissement de la population et prévenir la dépendance. 

Le Gérontopôle du CHU de Toulouse est reconnu comme pôle de référence gériatrique, au niveau national et international

Le programme ICOPE en Occitanie

"Vieillir en bonne santé, c’est garder ses fonctions pour continuer à faire ce qui est important pour chacun d’entre nous", explique le Professeur Bruno Vellas, directeur du Gérontopôle du CHU de Toulouse. "Nous expérimentons avec La Poste un programme de lutte contre la perte d’autonomie des séniors, en coordination avec l’OMS (organisation mondiale de la santé). Ce programme, appelé Icope, permet de tester six fonctions essentielles grâce à un questionnaire pouvant être administré par des non professionnels de la santé : la mémoire, la mobilité, la nutrition, le bien être psychique, l’audition et la vision".  

L’objectif est de dépister précocement tout fléchissement d’une fonction chez le sénior, pour proposer une prise en charge immédiate et ainsi lui donner les chances de vieillir en bonne santé et rester autonome le plus longtemps possible. 

La Poste, acteur de proximité

"Les équipes du Gérontopôle qui travaillent sur ce programme souhaitent intégrer le plus grand nombre de seniors dans ce suivi. Nous avons besoin de la Poste et des facteurs pour dépister en masse : son réseau de proximité nous permettra de toucher les personnes les plus éloignées des systèmes de santé, précise le Professeur Bruno Vellas. L’OMS s’est donnée comme objectif de diminuer la dépendance de 15 millions de personnes dans le monde d’ici 2025, dont 150 000 personnes en France et 15 000 en Occitanie". 

Un service facteur en deux étapes

Dans un premier temps, les facteurs de Beaumont-sur-Lèze, Colomiers et Cugnaux présentent le programme et proposent la prise de rendez-vous ; dans un second temps, des facteurs services expert, spécialement formés par le CHU de Toulouse, administrent le questionnaire à domicile. Les résultats sont ensuite remontés au Gérontopôle où une équipe d’experts les analyse et prend contact avec les seniors si des fragilités sont détectées, afin de mettre en place un plan de soins adapté.