Événement
2 min

Le Musée de La Poste rouvre ses portes

Après 6 ans de rénovation, le Musée de La Poste est à nouveau ouvert au public. Une spectaculaire métamorphose qui renouvèle entièrement l’expérience du visiteur.

Il a fallu attendre 6 ans de fermeture pour travaux…

Six ans durant lesquels les passants du boulevard Vaugirard pouvaient seulement voir la façade « années 70 » du musée et, à ses pieds, des palissades de chantier livrées à la créativité de street-artistes renommés.

Six ans à attendre que le cœur de l’édifice batte à nouveau avec vigueur et dévoile dans un nouvel écrin les trésors de l’histoire postale du XVIIe siècle à nos jours...

Photo avec la façade du Musée de La Poste et, en dessous, le détail de cinq des dix fresques de street-artistes qui ont orné les palissades du chantier.
La façade du Musée de La Poste et, en dessous, le détail de cinq des dix fresques de street-artistes qui ont orné les palissades du chantier.

Le Musée de La Poste rouvre ce samedi 23 novembre, en commençant par deux journées portes ouvertes riches en animations (entrée gratuite).

Pour ceux qui ont connu l’ancien bâtiment, ils n’entreront tout simplement pas dans le même musée.

« Plus qu’une rénovation, c’est une véritable métamorphose », a commenté Philippe Wahl, PDG du Groupe la Poste, lors de l’inauguration. Et quelle métamorphose ! Rendez-vous dans un lieu contemporain, désormais lumineux, fluide et ouvert, avec quatre niveaux traversés en leur centre par une colonne vitrée irriguant l’édifice de lumière naturelle. Une complète reconstruction des espaces intérieurs que l’on doit à Frédéric Jung, l’architecte sélectionné parmi la soixantaine de candidats ayant répondu à l’appel à projets lancé par Poste Immo.

L’intérieur du Musée de La Poste après rénovation, avec le puit de lumière en vedette. DR/PJ

Au rez-de-chaussée, l’exposition temporaire, intitulée « Le Musée de La Poste sort de sa réserve », dévoile au public 300 objets sélectionnés parmi les 450 000 que conserve le musée.

Dans les étages, les collections permanentes invitent le visiteur à suivre un parcours décliné en trois thèmes qui témoignent de la transformation de La Poste et de la société française à travers les siècles :

  • La conquête du territoire

  • Des hommes et des métiers

  • La Poste, l’art et le timbre

En moins de deux minutes de vidéo, les étapes de la rénovation, des débuts du chantier à la réouverture du musée au public.

Car le musée ne raconte pas seulement le développement des technologies, en commençant par les fameuses « bottes de sept lieux », ces gigantesques bottes en cuir, bois et métal du XVIIIe siècle qui protégeaient les jambes des postillons en cas de chute du cheval.

Il inscrit également l’histoire de La Poste dans celle de la société et de ses évolutions, comme la libération des femmes, massivement employées pour trier le courrier, qui accédaient à l’indépendance financière grâce au livret A, un produit d’épargne utilisable en compte courant que La Poste était alors l’un des seuls établissements autorisés à distribuer.

Et il accorde bien sûr une place de choix à la philatélie avec un mur de vitrines où sont exposés les 5300 timbres (!) émis depuis le premier Cérès, en 1849, jusqu’aux tout derniers.

La réouverture du Musée de La Poste s’accompagne de l’édition du catalogue de l’exposition permanente, la publication d’un ouvrage consacré aux travaux de rénovation du musée, l’émission d’un timbre événement « Musée de La Poste Paris », trois articles disponibles à la boutique du musée.

L’ADRESSE : Musée de La Poste, 34, boulevard de Vaugirard, 75015 Paris.
LES HORAIRES : Ouvert toute la semaine sauf le mardi, de 11 heures à 18 heures. Nocturne le jeudi jusqu’à 21 heures.
LE SITE WEB : museedelaposte.fr