Grand angle
2 min

Le maillage territorial

Développement Territorial

Le réseau de points de contact La Poste

La Poste poursuivra la modernisation de son réseau et le développement des partenariats, à travers la mutualisation de services.

Avec plus de 17 000 points de contact, La Poste dispose d'un maillage territorial serré.
90 départements répondent à la règle des 90 % d'accessibilité et 96,7 % de la population métropolitaine ont accès à un point de contact La Poste à moins de 5 kilomètres et moins de 20 minutes en voiture.

  • 1er réseau de proximité en France avec plus de 17 000 points de contact, dont 9 254 bureaux de poste gérés en propre et 7 829 points de contact en partenariat (agences postales communales et relais de poste);

  • 96,7% de la population française métropolitaine à moins de 5 kilomètres et/ou moins de 20 minutes en voiture d’un point de contact postal;

  • 56 relais en zones urbaines inaugurés en 2015 dans les lieux à fort trafic, gares, supermarchés et conciergeries solidaires;

  • 142 000 boîtes aux lettres de rue pour poster son courrier;

  • 36 millions de boîtes personnelles pour recevoir le courrier;

Orientations pour la période 2017-2019

La Poste poursuivra la modernisation de son réseau et le développement des partenariats, à travers la mutualisation de services. L'objectif est de continuer à réduire les disparités territoriales en termes d'offre de services de proximité. Le périmètre du fonds de péréquation est repensé et les moyens du fonds sont désormais attribués aux 10 000 points de contact prioritaires au titre de l'aménagement du territoire : bureaux de poste mutualisés, partenariats avec les collectivités territoriales et les commerçants, bureaux ouverts moins de 18 h par semaine, points de contact urbains relevant de la Politique de la ville et points de contact des DOM.

Modalités d'évolution de la présence postale

Le contrat adapte les règles de la présence postale et de consultation.
Pour ces points de contact éligibles, pour toutes les communes ayant un seul bureau de poste et pour toutes les communes nouvelles, l'accord du maire est requis à l'issue d'un diagnostic partagé. Leur évolution est formalisée dans un délai de 2 à 3 mois.

Pour tous les autres points de contact, les évolutions envisagées sur la base d'une consultation sont adressées pour avis au maire, qui peut demander à La Poste de présenter un second projet. L'absence de réponse au-delà de 3 mois vaut décision d'acceptation.