L’association Culturelle Rugloise à l’ "Eure" du numérique

Normandie

Depuis décembre 2019, l’association Culturelle Rugloise, dans le département de l’Eure, organise pour les seniors des ateliers d’initiation au maniement d’une tablette tactile de La Poste. Objectif : réduire la fracture numérique.

Acteur d’animation et de développement du "vivre ensemble", l’Association Culturelle Rugloise (ACR), dans le département de l’Eure, agit avec les habitants, les associations locales, les élus de Rugles et les 15 communes qui l’entourent. "Le potager partagé, les ateliers de cuisine ou les soirées à thème que nous organisons sont destinés à faciliter l’accès à la culture et à apporter du lien social", explique Estelle Martin, directrice de l’ACR. "A l’occasion de ces différentes manifestations, qui sont aussi des espaces d’échanges informels, nous avons pu mesurer les difficultés rencontrées par les personnes âgées pour faire leur demande d’aide personnalisé au logement (APL) ou leur déclaration d’impôt sur Internet". Suite à ce constat de fracture numérique, l’association anime, depuis décembre 2019, des formations pour enseigner aux seniors le maniement d’une tablette et la réalisation de démarches en ligne.

Une tablette tactile pensée pour les seniors

Dans le cadre de ces formations, l’association a fait l’acquisition de 10 tablettes tactiles Ardoiz, conçues par la société nantaise Tikeasy, filiale du Groupe La Poste. C’est lors d’une rencontre avec les représentants du Groupe La Poste qu’un élu de la communauté de communes Interco Normandie Sud Eure a découvert cet outil numérique. Icônes plus imposantes, rubriques choisies (météorologie, presse en ligne, etc.) : La tablette Ardoiz a spécialement été pensée et conçue pour convenir aux ainés. Séduit par le projet des ateliers numériques de l'ACR, Le Groupe La Poste a pris en charge la formation des futurs animateurs. Ceux-ci seront encadrés par des employés de sa filiale nantaise Tikeasy.

Les ateliers numériques réunissent des populations de toute génération (photo prise en janvier 2020, avant les mesures de distanciation)

« Nous avons deux profils d’apprenant »

Les ateliers numériques sont actuellement composés d’une dizaine de participants, sur une durée de deux heures et encadrés par 3 formateurs, dont la directrice de l'ACR. "Nous avons deux profils d’apprenant" précise Estelle Martin. "Des novices qui n’ont pas Internet chez eux et qui découvrent les nouvelles technologies. Nous leur expliquons alors comment envoyer et recevoir des e-mails, créer des dossiers, classer des documents ou faire des recherches sur Internet. Et il y a des seniors qui possèdent déjà un ordinateur et qui s’en servent régulièrement. Ils viennent alors avec des demandes plus précises comme, par exemple, le paramétrage de leur page Facebook. Nous leur apportons des réponses personnalisées".

Un cercle vertueux de lien social et de lutte contre l’isolement

Après plusieurs mois d'existence, Estelle Martin se félicite de la satisfaction des participants et du cercle vertueux que les ateliers enclenchent : "Certaines personnes qui s’étaient perdues de vue se sont retrouvées. Au-delà de la médiation numérique, les formations contribuent à entretenir du lien social et permettent de lutter contre l’isolement des seniors." Rugles est la première municipalité de l’Interco Normandie Sud Eure à avoir accueilli les ateliers numériques sur son territoire. Des permanences futures sont envisagées dans les communes de Francheville, Damville ou encore Tillières-sur-Avre et se poursuivront au gré des sollicitations.