Éclairage
5 min

La Poste soutient les femmes du numérique

Transformation numérique

Le numérique constitue un progrès pour la plupart des utilisateurs et des opportunités pour beaucoup d’entreprises, mais il perpétue une inégalité et peut être facteur d’exclusion. Inégalité, car les femmes sont sous-représentées dans ce secteur professionnel, très majoritairement masculin. Exclusion, car les populations vulnérables le vivent comme un obstacle supplémentaire à leur intégration. La Poste agit très concrètement pour que le numérique n’oublie personne. Rendez-vous vendredi 17, à 11h00, sur le stand de La Poste à Vivatech.

Objectif : plus de femmes dans le numérique

La Poste s’honore d’apporter sa contribution au combat des femmes pour plus d’égalité professionnelle. En la matière, il faut que les femmes conquièrent leur place dans tous les espaces de la société, y compris, et même surtout, ceux dans lesquels les hommes sont surreprésentés, dont aujourd’hui celui du numérique, secteur prometteur s’il en est.

Cette suprématie, déjà abordée dans un précédent article, n’est pas délibérée. Quand ce sont des processus sociaux qui sont à l’œuvre, ils sont le plus souvent invisibles aux consciences individuelles. De fait, les hommes n’ont pas « voulu » s’emparer du numérique, les femmes n’ont pas « choisi » de s’en éloigner. Mais les faits sont têtus, seulement 9% des start-up sont dirigées par des femmes. Un tel déséquilibre statistique ne peut être le fruit du hasard.

À La Poste, nous considérons l’égalité comme une valeur fondamentale et sommes persuadés que la multiplicité des regards est un vecteur d’innovation inestimable. Nous agissons en ce sens, comme en témoignent nos engagements en matière d’égalité femmes-hommes. Et nous ne sommes pas les seuls. Les pouvoirs publics et les associations se mobilisent en multipliant les actions auprès des jeunes, notamment dans le milieu scolaire, pour rappeler – ce n’est plus à démontrer – que les femmes peuvent exceller dans une filière scientifique ou technique.

Favoriser l’accès des femmes au secteur du numérique et mettre en avant celles qui y réussissent.

Pour autant, ces campagnes de sensibilisation ne suffiront pas. Le secteur du numérique doit être préparé à recevoir de nouvelles entrantes. Il doit leur offrir des modèles identificatoires au travers de femmes qui ont réussi dans le numérique. Il doit aussi être plus ouvert, plus accueillant, ce qui, dans un univers très masculin, signifie plus féminisé.

C’est là tout l’engagement de La Poste : favoriser l’accès des femmes au secteur du numérique et mettre en avant celles qui y réussissent.

À l’occasion des deuxièmes rencontres « femmes du numérique », qui auront lieu vendredi 17, à 11h00, sur le stand de La Poste à Vivatech, Nathalie Collin, directrice générale adjointe du Groupe La Poste en charge du numérique et de la communication, fera le point sur les engagements pris lors du CES de Las Vegas début janvier :

  • À chaque grand événement numérique auquel elle participe, comme VivaTech, La Poste soumettra au vote deux projets déposés par des femmes sur la plateforme de financement participatif KissKissBankBank, et elle financera à hauteur de 50% celui sera élu.

  • Lors de ces mêmes événements, La Poste organisera une « Rencontre des femmes du numérique » qui réunira, autour d’une thématique, des femmes issues du secteur du numérique, de l’entrepreneuriat et engagées dans la mixité.

  • La Poste fera en sorte qu’il y ait 50% de femmes lauréates du concours French IoT.

  • Un Club de femmes du numérique sera créé à La Poste intégrant des femmes présentes sur des métiers du numérique ou qui s’y intéressent.

  • La Poste valorisera les parcours de femmes qui occupent des fonctions essentielles dans la transformation numérique de La Poste.

Il existe aussi une exclusion numérique qui frappe les populations socialement vulnérables et augmente les handicaps qu’elles rencontrent déjà en matière d’emploi, de relation avec les organismes et administrations, d’accès aux services bancaires, etc. Anne-Laure Bourn, Directrice générale du Réseau La Poste, expliquera les actions de médiation et de formation qui sont menées en bureau de poste pour permettre à tous de s’approprier les outils digitaux et ne plus vivre ce qui constitue un réel progrès comme un obstacle supplémentaire à leur intégration.