Éclairage
5 min

La Poste partenaire du premier G7 écoresponsable

Transitions écologiques

Pionnière de la neutralité carbone depuis 2012, La Poste contribue à ce que la totalité des émissions du sommet soit compensée via son soutien au projet bas carbone de reforestation au Pays basque.

Photo de forêt

Le G7 de Biarritz se distingue par un engagement fort en matière de respect de l’environnement. La compensation carbone de l’événement sera notamment obtenu grâce à un projet de reforestation en zone de moyenne montagne, à proximité du G7, dans le Pays Basque. Il s’agira du premier projet labellisé « bas carbone », une certification lancée en novembre 2018 par le ministère de la Transition écologique et solidaire. De par son expérience en matière de neutralité carbone, et parce qu’elle a contribué à la création de ce nouveau label, La Poste est partenaire de l’événement.

100% des offres de La Poste neutres en carbone

À l’échelle mondiale, La Poste se positionne parmi les premiers acteurs postaux en matière de RSE. Consciente de l’impact environnemental lié à son activité de transport et de livraison, elle a déployé depuis plusieurs années une politique volontariste de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’une part, de compensation intégrale de ses émissions résiduelles d’autre part, et cela sans coût additionnel pour les clients.

La Poste réduit efficacement ses émissions de gaz à effet de serre : son objectif de les réduire de 20% entre 2013 et 2020, annoncé lors de la COP21, a été atteint avec un an d’avance [lire Neutralité carbone – Les chiffres clés].

La Poste compense ses émissions de CO2 résiduelles en utilisant deux leviers : elle achète sur le marché volontaire de crédits carbone obtenus par le financement de projets internationaux à forts bénéfices environnementaux et sociétaux ; et, pour compléter ce dispositif, elle finance plusieurs projets nationaux de gestion forestière [lire La Poste s’engage pour la neutralité carbone].

100% des offres courrier, colis, express et numériques sont neutres en carbone depuis 2012 et La Banque Postale, qui a rejoint la démarche en 2018, affiche le même pourcentage de compensation carbone.

[VIDEO] Le Groupe La Poste s’engage pour accompagner les transitions écologiques et accélérer l’évolution de ses propres pratiques et celles de ses clients. Le Groupe agit ainsi activement dans les domaines de l’énergie, de la mobilité, et des ressources.

La Poste, acteur de l’émergence du label bas carbone et du premier projet en territoire labellisé bas carbone

Les organisateurs du G7 visent l’obtention de la certification ISO20121, qui garantit le respect de critères environnementaux concernant notamment la consommation énergétique, la gestion des déchets et les émissions de gaz à effets de serre. La compensation des émissions résiduelles de l’événement sera obtenue grâce à un projet de reforestation de zones de moyenne montagne situées à proximité du G7, dans le Pays basque. Il s’agit du premier projet national détenteur du label bas carbone.

Cette certification, lancée en novembre 2018 par le ministère de la Transition écologique et solidaire, a pour but de favoriser l’émergence d’actions locales de lutte contre le changement climatique.

Engagée depuis plusieurs années dans le financement de projets de gestion forestière et d’agriculture durable, la plupart en partenariat avec Centre national de la propriété forestière, La Poste a contribué à bâtir le référentiel et les méthodes qui constituent aujourd’hui ce label bas carbone. Elle soutient naturellement le projet de reforestation de zones de moyenne montagne du Pays basque, qui constitue une première concrétisation du label.

L’expérience du Groupe La Poste en matière de neutralité carbone et sa contribution à l’émergence du label bas carbone en font un partenaire naturel de ce premier G7 écoresponsable [lire La Poste s’engage pour la neutralité carbone].

Plus d’informations dans le communiqué de presse