Éclairage
5 min

La Poste associée au recyclage des vêtements professionnels

Transitions écologiques

Le centre de tri et de démantèlement expérimental des vêtements professionnels a été inauguré en présence des partenaires du projet Frivep, dont La Poste, avec notamment la plate-forme industrielle courrier de Meuse Champagne Ardenne.

Brune Poirson, secrétaire d’état, et Jean-Louis Lanhers, représentant de La Poste.
Brune Poirson, secrétaire d’état, et Jean-Louis Lanhers, représentant de La Poste.

Le jeudi 17 janvier 2019, le projet de filière de réemploi et de recyclage industriel des vêtements professionnels (Frivep) était à l’honneur. Brune Poirson, secrétaire d’état auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’état auprès du ministre de l’économie et des finances, ont invité l'ensemble des partenaires du projet Frivep pour inaugurer le centre de tri et de démantèlement expérimental.

Étaient conviés les entreprises françaises de recyclage des fibres textiles, l’association Orée, à l’initiative du projet, ainsi que les acteurs engagés tels la SNCF, la Ville de Paris, la Gendarmerie, GRDF et La Poste.

Trois tonnes d’anciennes tenues recyclées

Au cœur de ce dispositif, la plate-forme industrielle courrier de Meuse Champagne-Ardenne (PIC MCA) a récupéré trois tonnes d’anciennes tenues courant 2018. Ces dernières ont ensuite été acheminées vers la plate-forme de valorisation.

Jean-Louis Lanhers, responsable communication et RSE et porteur du projet à la PIC MCA, était présent lors de l’événement. « Notre établissement est particulièrement engagé dans la démarche RSE avec le projet Frivep », explique-t-il. « Dans cette même préoccupation de protection de l’environnement, nous avons installé six ruches sur le site depuis juin 2017. » Il a profité de cette cérémonie pour offrir des pots de miel produits localement aux deux secrétaires d’état.