La plateforme Colissimo Alpes a été inaugurée par Philippe Wahl

Excellence logistique
National

La plateforme Colissimo Alpes, installée sur la commune de La Buissière, a été inaugurée par Philippe Wahl, Président Directeur Général du Groupe La Poste. Une visite tenue le 11 septembre, au cours de laquelle le Président a rencontré les élus, les clients et les postières et postiers de l’Isère.

Forte d'un investissement de 27 millions d’euros, la plateforme Colissimo Alpes nouvelle génération est capable de traiter jusqu’à 12 000 colis par heure pour les départements de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie. "Avec la création de nouveaux sites comme la plateforme Colissimo Alpes, La Poste bénéficie d’un réseau industriel puissant pour absorber les records de volume colis", souligne Philippe Wahl. Un investissement historique nécessaire à la modernisation de l’outil industriel Colissimo, et à la création de nouvelles plateformes ultra modernes.

Le Préfet de l’Isère, Lionel Beffre, la maire de La Buissière, Agnès Dupon, et le Président de la Communauté de Communes Le Grésivaudan, Henri Baile, étaient conviés pour cette cérémonie, aux côtés des partenaires internes et externes.

30% de colis supplémentaires en 2020

Lors de sa visite, Philippe Wahl est également revenu sur la hausse des volumes colis depuis le confinement et le rôle que La Poste a joué grâce à l’implication des postiers. "Nous avions prévu, dès 2015, la croissance du colis et du e-commerce. La crise sanitaire et le confinement ont accéléré les choses : en 2020, c'est 30% de colis en plus en France, 25% pour le site de la Buissière. Nous attendions cette forte croissance et il y a eu une accélération avec le confinement."

De 80 000 colis traités par jour à son ouverture, en octobre 2019, la plateforme est passée à près de 100 000 colis par jour depuis la crise sanitaire.

Une logistique au service de la transition écologique

La plateforme Colissimo Alpes, d’une superficie de 10 000m2, implantée au sein de la ZA de la Buissière, près des axes routiers (A41 et A43), permet de traiter les flux supplémentaires générés par l’essor du e-commerce. Le transport des colis est optimisé grâce à de nouveaux matériels et process correspondant aux derniers standards logistiques mondiaux. Le chargement des camions est amélioré : 30 % de colis supplémentaires peuvent être embarqués à leur bord. Les caisses mobiles sont également favorisées. Ces conteneurs mobiles, transportés par un camion remorque lorsqu’ils sont sur la route et par un engin de parc lorsqu'ils sont dans l’enceinte de la plateforme colis, sont dotés d’une capacité d’emport d’environ 4 000 colis. Progressivement, ce nouveau mode de transport sera amené à remplacer les semi-remorques traditionnelles. Ces caisses mobiles permettront de contribuer à réduire d’environ 15 000 tonnes par an d’émissions de CO2 à horizon 2023.

Au plus près du terrain

Lors de cette visite, Philippe Wahl a également pris un temps d’échanges avec les représentants des organisations syndicales. Il a ensuite rencontré 19 postiers Isérois, issus de toutes les branches du Groupe, à Grenoble. Cette rencontre avec les postiers a été l’occasion d’échanger en toute transparence sur leur métier, leur activité et l’impact de la crise dans leur quotidien. Ces échanges permettent à Philippe Wahl de mieux appréhender les problématiques du terrain. Un dialogue qui viendra enrichir l'élaboration du nouveau plan stratégique 2030

 

Cinq plateformes multiflux maillent le territoire des Alpes

A la convergence de trois départements, La Buissière est raccordé à cinq plateformes multiflux. Situées à Moirans, Grenoble Mistral, Chambéry, Bourgoin-Jallieu et Argonay, ces plateformes maillent le territoire des Alpes et permettent de gagner en proximité et en temps de livraison, rendue possible par la connexion à la plateforme Colissimo Alpes. Ces sites bénéficient d’installation de quai de déchargement et de nouvelles machines de tri qui améliorent la rapidité et la qualité de traitement des colis. Les postiers bénéficient ainsi d’une amélioration notable de leurs conditions de travail, grâce à l’automatisation de certaines activités de manutention. En termes d'innovations, le développement de l'utilisation d’un chariot autonome suiveur aidera le facteur au portage du courrier et des colis. Le casier connecté facilitera également la préparation de la tournée grâce à la lecture optique des adresses. Ces nouveaux outils ont un objectif : permettre aux clients de se faire livrer dans les meilleures conditions et déployer une offre de service en J+1.