Éclairage
5 min

La commune d’Ytrac adopte Geoptis

Développement Territorial
Auvergne-Rhône-Alpes

Les travaux en matière de voiries sont des investissements majeurs pour les collectivités. Certaines collectivités souhaitent aujourd’hui avoir une vision précise de l’état de leur patrimoine routier pour prévoir, éventuellement, un plan pluriannuel d’investissements, exemple à Ytrac dans le Cantal.

Photo avec un facteur équipant son véhicule d'une caméra Geoptis
Les véhicules de La Poste sont équipés de caméras qui filment la route sur l’ensemble du périmètre souhaité.

La première étape a été enclenchée en février dernier à la mairie d’Ytrac (15) avec la signature du contrat en présence du maire Roland Cornet et de son directeur technique, de Graziella Lajoinie, responsable développement nouveaux services, et Karim Chorfi, responsable commercial entreprises à la direction des ventes Auvergne/Limousin et de Nicolas Sutra de Marty, ingénieur d’affaires Geoptis.

Geoptis est spécialisée dans la collecte et le traitement de données géographiques et environnementales grâce à des capteurs embarqués sur les véhicules des facteurs. Audit de la voirie, géoréférencement du mobilier urbain, Geoptis permet d’optimiser la gestion et l’entretien du patrimoine urbain des collectivités : routes, mobilier urbain, etc.

L’ensemble du réseau routier d’Ytrac a été filmé. Les images seront ensuite analysées pour un bilan complet et chiffré des travaux à effectuer.

Roland Cornet, maire d’Ytrac, précise l’intérêt de la solution Geoptis pour sa commune : « Pour la préparation des budgets pluriannuels sur rues et les routes de la commune, il est important que nous ayons une visibilité globale de l’état de nos voiries. Dans ce domaine les investissements sont colossaux puisque, en gros, un kilomètre de voirie, c’est un million d’euros d’investissement. Cette solution nous permettra d’avoir une bonne visibilité en matière d’investissement pour la réalisation de ces travaux, sujet capital pour mes concitoyens ».

Geoptis, comment ça marche

Concrètement, les voitures des facteurs sont pour l’occasion équipées d’une caméra installée sur le toit qui, orientée vers le bas, filme la route et ses bas-côtés sur l’ensemble du périmètre souhaité. Des experts visionnent ensuite les vidéos, qualifie les dégradations observées et constituent une base de données de l’état de la voirie. Celle-ci est ensuite analysée par des ingénieurs spécialisés pour proposer aux élus un diagnostic du réseau et les meilleures solutions chiffrées pour réaliser leurs travaux.