Éclairage
5 min

Innovation : de facteur à concepteur-développeur

Transformation numérique
David Pouline, facteur, a rejoint l'école Simplon

Le partenariat entre La Poste et l’école Simplon donne la possibilité aux postiers de se reconvertir dans le domaine de l’informatique. David Pouline, facteur en Ille-et-Vilaine fait partie des 15 postiers sélectionnés.

Quand reconversion rime avec innovation

Après avoir franchi toutes les étapes de sélection, David Pouline, facteur dans l’établissement de Pacé a été retenu avec 14 autres collègues au niveau national, pour bénéficier d’une formation de concepteur-développeur.
En s’associant avec Simplon, Le Groupe La Poste offre depuis 3 ans aux postiers, informaticiens ou non, de belles opportunités de carrière.

David Pouline sera formé en alternance pendant 9 mois, et se verra décerner un titre professionnel de concepteur-développeur reconnu par l’Etat (équivalence bac +2).

De nouveaux métiers

La transformation numérique de La Poste fait émerger de nouveaux métiers et de nouveaux besoins de compétences : codage informatique, développement Web et mobile… Pour l’aider dans cette transformation et la formation des postiers, l’entreprise a choisi l’école Simplon.

Après une première expérience réussie en 2015 avec une dizaine de postiers du Réseau La Poste, l’entreprise étend son partenariat avec Simplon en l’ouvrant à toutes les branches du Groupe, à l’échelle nationale.

Une opportunité pour former des postiers non informaticiens (facteurs, guichetiers, postiers des services support…) ayant une appétence pour l’informatique et souhaitant s’orienter et évoluer vers les métiers du développement web et mobile.

A propos de Simplon

Basée à Montreuil, Simplon est une entreprise solidaire qui dispense des formations aux métiers du numérique et en particulier à celui de développeur logiciel. Les formations s’adressent prioritairement aux jeunes de moins de 25 ans, non diplômés ou peu diplômés, issus des quartiers populaires et des milieux ruraux, mais également aux demandeurs d’emploi en reconversion ainsi qu’aux femmes et aux séniors, populations insuffisamment représentées dans les métiers techniques.