Grand angle
2 min

Geoptis va mesurer la qualité de l’air de la Métropole de Lyon

Transitions écologiques

Geoptis, filiale de La Poste, est lauréat du [R]Challenge, un appel à projets lancé par la Métropole de Lyon. Des véhicules de La Poste qui sillonnent l’agglomération lyonnaise vont être équipés de capteurs environnementaux mesurant la qualité de l’air, rue par rue.

AtmoTrack a développé des capteurs de mesure des polluants installés sur les véhicules La Poste.

En mars 2018, Geoptis a postulé à l’appel à projets de la Métropole de Lyon organisé dans le cadre du Plan Oxygène, en partenariat avec Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (observatoire régional de la qualité de l’air) et la Caisse des Dépôts. Au terme de la procédure de sélection, la filiale de La Poste a été retenue pour conduire une expérimentation sur la métropole.

L’objectif de l’appel à projet consiste à mettre en place des solutions qui feront changer les comportements et permettront de réduire les émissions de polluants. Geoptis va mener une expérimentation sur la Métropole de Lyon en coopération avec Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) pour mesurer la qualité de l’air. Geoptis développe des solutions innovantes de capture de données en mobilité. La qualité de l’air est un sujet sur lequel Geoptis travaille avec AtmoTrack, une start-up qui développe des capteurs de mesure des polluants installés sur les véhicules. Jean-Baptiste Drechsler, directeur général de Geoptis, précise l’ambition de l’entreprise : « Notre objectif est de lancer une nouvelle offre, une solution innovante et agile de mesure de la qualité de l’air en mobilité, réplicable partout en France. »

Pour Claire Chappaz, coordinatrice Innovations et Programmes internationaux Atmo Auvergne-Rhône-Alpes : « Atmo AuRA a souhaité être partenaires du [R]Challenge et accompagnera Geoptis et AtmoTrack dans le développement d’une méthodologie de surveillance de la qualité de l’air à partir de mesures en mobilité. Nous mettrons notamment à disposition du projet des stations de mesures pour calibrer les micro-capteurs déployés sur la flotte de véhicules de La Poste. Les données produites seront analysées et qualifiées pour être correctement exploitées. Atmo AuRA assurera un rôle d’expert technique et travaillera sur les possibilités d’intégration de ces données dans l’Observatoire. »

Pour bâtir un plan anti-pollution en toute connaissance de cause

L’expertise et les données d’Atmo AuRA, combinées à celles de Geoptis et d’AtmoTrack, permettront d’affiner le dispositif et de décrire l’organisation la plus pertinente. « Geoptis collabore étroitement avec la Métropole de Lyon et Atmo AuRA. Le [R]Challenge est une belle opportunité pour faire la preuve du concept et affiner les conditions économiques qui permettront de proposer ce service à toutes les collectivités. Atmo AuRA nous accompagne dans le développement de notre méthodologie et dans la définition des conditions de validité, d’interprétation et d’utilisation des mesures. L’engagement de la Métropole et de ses partenaires est un réel atout. Beaucoup de collectivités souhaitent qualifier la nature et les pics de pollution sur leur territoire. A nous de proposer le bon service ! », conclut Jean-Baptiste Drechsler.

Atmo AuRA s’inscrit dans une démarche volontariste d’expérimentation via le levier d’innovation et de nouveaux services numériques qui puissent être favorables à une sensibilisation du public et à une amélioration de la qualité de l’air.

Claire Chappaz
Coordinatrice Innovations et Programmes internationaux Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Audit de la voirie et géoréférencement

Optimiser la gestion et l’entretien du patrimoine urbain constitue un enjeu pour les municipalités. En utilisant des caméras embarquées sur les véhicules des facteurs, Geoptis s’appuie sur le premier réseau de proximité de France pour proposer un audit précis et complet de l’état de la voirie basé sur des méthodes du Laboratoire central des ponts et chaussées. Le relevé de dégradation est analysé par des équipes formées spécifiquement aux dégradations routières et par des ingénieurs de la route. La collectivité dispose ainsi d’une cartographie complète de l’état de sa voirie et peut également bénéficier de préconisations de travaux pour prioriser ses actions et optimiser ses budgets d’entretien. Pour accompagner les collectivités dans la mise en œuvre du Plan corps de rue simplifié (PCRS), Geoptis propose également des relevés topographiques de haute précision.

Un appel à projet lancé dans le cadre du plan Oxygène

Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’Innovation, la Métropole Intelligente, le Développement numérique et la Mobilité intelligente explique le choix de Geoptis : « Cet appel à projet est lié au cadre stratégique du plan Oxygène d’amélioration de la qualité de l’air dans lequel la Métropole de Lyon s’est engagée en juin 2016. La Métropole a lancé en janvier 2018 une démarche d’appel à projets d’expérimentation pour détecter des projets qui, en phase avec les enjeux du territoire, sont au stade de prototype et qui recherchent une preuve de concept par une mise en expérimentation. Les micro-capteurs mobiles peuvent restituer des données très précises et en temps réel de la qualité de l’air. Geoptis fait partie des 5 projets retenus parmi le 29 candidatures. Nous avons mesuré la maturité du projet proposé par Geoptis, la pertinence de la solution et la viabilité technique. Une première étape d’expérimentation sur un site pilote est en cours de démarrage pour une remise des résultats courant printemps 2019. »