Geoptis signe un nouveau contrat avec Airparif

Ile de France

Flotte de véhicules et parc immobilier inégalés, neutralité, confiance et proximité. Fort de ces atouts, le projet porté par Geoptis est lauréat de l’appel d’offres lancé par Airparif, association pour la qualité de l'air en Île-de-France.

La Poste, sa filiale Geoptis et 42 Factory, concepteur des microcapteurs AtmoTrack, vont collaborer durant 15 mois sur une expérimentation inédite et à grande échelle en faveur de la qualité de l’air en Île-de-France. Cinq-cents microcapteurs embarqués sur les véhicules de La Poste (distribution, sous-réseau de transport, vélos de coursiers Stuart) sillonneront la région pour mesurer la qualité de l’air. Une centaine d’autres capteurs sera installée sur des sites postaux et sur des stations de mesure Airparif.

Jean-Baptiste Esnault, responsable opérations & logistique de Geoptis, Philippe Dorge, directeur général adjoint de La Poste en charge de la branche Services-Courrier-Colis, et Henri Saillard, DEX Île-de-France Ouest (photo réalisée avant les mesures de distanciation

2 500 enquête réalisées

Parallèlement, 2 500 enquêtes de perception permettant d’évaluer le ressenti des Franciliens sur l’air qu’ils respirent seront réalisées à domicile par les facteurs et en bureau de poste. Innovant, le croisement de ces résultats aux données objectives issues des microcapteurs vise à identifier les leviers de l’engagement des Franciliens pour faire baisser la pollution. Enfin, en groupe ou à domicile, Airparif confie également aux postiers la formation de citoyens à une application de sensibilisation et de signalement d’anomalies liées à la qualité de l’air. En mobilisant les compétences de plusieurs branches et filiales de La Poste, cette expérimentation transverse favorise les synergies au sein du Groupe. Elle marque une étape majeure dans l’engagement de La Poste au service des territoires et de l’environnement.