Finistère : le 1er projet breton labellisé Bas Carbone inauguré

Bretagne
Événement
2 min

Augmenter le stockage de carbone tout en préservant la biodiversité du site tels sont les enjeux du projet de plantation forestière mené avec le lycée agricole du Nivot (Lopérec) et le Centre national de la propriété forestière (CNPF)

Le 2 octobre dernier élèves, professeur et responsables de l’école du Nivot, représentants nationaux et locaux de La Poste, du CNPF et des élus ont participé à l’inauguration du 1er projet breton Bas Carbone situé sur la commune de Brasparts (29).

Parmi eux Richard Ferrand, député de la 6ème circonscription du Finistère et président de l’Assemblée Nationale, a félicité La Poste pour avoir fait le choix de s’engager contre cette préoccupation urgente qu’est le changement climatique "Les citoyens et les consommateurs progressivement font le tri entre les opérateurs qui s’engagent et ceux qui ne le font pas. Chacun d’entre nous peut aider à la place qui est la sienne. A la fin, ces petits gestes contribuent tous à la lutte contre ce changement climatique. Et qui mieux que les facteurs, qui sont les infrastructures du lien, pour porter tous ces messages."

"EcolOgic, priorité neutralité carbone", est un marqueur qui s’attache à rendre visible l’étendue de l’engagement du Groupe en faveur de l’environnement et à souligner sa position de leader de la logistique neutre en carbone.

Boisement d’un terrain agricole

Ce projet consiste à boiser une parcelle de près de 3 hectares (auparavant à vocation agricole) afin qu’elle puisse devenir une forêt, capter du carbone et compenser plus d’une tonne de CO2.

Avec les conseils et le soutien des experts du Centre National de la Propriété Forestière (CNPF), les étudiants du BTS Gestion Forestière de l’école du Nivot ont réalisé l’étude pédagogique afin de déterminer les essences les plus adaptées pour assurer à la fois la production de bois, le développement d’un écosystème favorable, l’intégration paysagère et la compensation carbone.

Six essences locales, naturellement durables, ont été plantées en mars : le douglas et le thuya particulièrement efficaces pour séquestrer du carbone ainsi que des châtaigniers, chênes, aulnes et hêtres pour le respect de la biodiversité. Les collégiens et les lycéens participent à l’entretien régulier de la plantation. Ce projet s’inscrit dans la démarche "bas carbone" de l’école pour ses activités forestières et d’élevage.

La Poste a participé au financement du projet à hauteur de 16 000€.

Grâce à ce projet, ce sont 1047 tonnes de CO2 qui pourront être séquestrées.

Donner envie

Cette inauguration avait pour objectif de mettre en lumière cette labellisation mais aussi de donner envie à d’autres acteurs de s’engager ! Le CNPF, qui accompagne gratuitement la mise en œuvre de ce type d’initiative, a plusieurs projets en Bretagne ou dans les autres régions de France, qui attendent de trouver un sponsor !

Une illustration du programme « Climat + Territoires »

Depuis 2015, Le Groupe La Poste a financé 20 projets de captation de #CO2 et de préservation des écosystèmes naturels sur 150 hectares en France.

Ce projet, inauguré à Brasparts entre dans une démarche qui vise à lutter contre le changement climatique et agir en faveur de la transition énergétique. Il s'inscrit dans le programme "Climat + Territoires" financé par La Poste pour soutenir des projets de préservation des écosystèmes naturels (reforestation, agroforesterie, agriculture durable) contribuant au développement économique local. Aujourd’hui, le Groupe est le premier opérateur postal au monde à être intégralement neutre en carbone. Il compense 100% des émissions qu’il ne peut éviter par un programme de neutralité carbone. Premier acteur de la compensation carbone volontaire en Europe, il a noué un partenariat avec le CNPF depuis 2015.