Repères
2 min

Faire vivre les services publics sur le territoire

Développement Territorial

Réduction des inégalités sociales et territoriales, mutualisation des services, inclusion numérique, attractivité… Et si les maisons de services au public répondaient à ces défis ? Témoignages d’élus.

Pour améliorer la proximité et la qualité des services publics et au public, en particulier dans les territoires ruraux, 501 bureaux de poste en France accueillent des Maisons de Services Au Public (MSAP), dont 87 en Nouvelle-Aquitaine.

Ces bureaux de poste regroupent une gamme élargie de services en un lieu unique et sont « labellisés » par les préfets de département qui s’appuient sur une concertation étroite avec les élus et les opérateurs partenaires pour déterminer les implantations et l’offre à mettre en place.

Ils assurent des missions variées pour le compte de partenaires nationaux (Pôle emploi, les caisses d’assurance maladie, de retraite, d’allocations familiales, de mutualité sociale agricole et GRDF) et locaux, en articulant présence humaine et outils numériques, au service des usagers.

En Nouvelle-Aquitaine, 87 bureaux de poste accueillent des Maisons de Services Au Public

« La Poste est inscrite depuis de longues années dans le processus de mutualisation de services : avec les collectivités, sous la forme d’agences communales et intercommunales, et avec les commerçants, sous la forme de Relais. La fracture numérique accentue les autres fractures, sociales notamment. Ces MSAP viennent répondre aux besoins d’égalité territoriale, à l’heure où se pose la question de la présence des services publics sur le territoire. Peu d’entreprises font le choix de rester sur le territoire, La Poste le fait », précise Jean-Louis Coureau, maire de Puymirol (47), et président de la Commission Départementale de Présence Postale Territoriale (CDPPT) de Lot-et-Garonne.

« Notre bataille pour que les villages vivent »

Pour Danièle SECCO, maire de Saint-Morillon (33) et présidente de la CDPPT de Gironde, « les MSAP ont permis de conserver les bureaux de poste, tout en maintenant les horaires. La survie de ce service est très importante pour nos communes rurales. Les services doivent répondre aux besoins de la population, qui souhaite être servie comme dans les métropoles ».

La survie des MSAP est très importante pour nos communes rurales. Les services doivent répondre aux besoins de la population, qui souhaite être servie comme dans les métropoles.

Danièle Secco
Conseillère municipale à Saint-Morillon (33) et présidente de la CDPPT de Gironde

Jean-Marie Trapateau, maire de Montemboeuf (16), 700 habitants, confirme : « Notre MSAP fonctionne très bien. C’est la solution pour les personnes éloignées du bourg ou des communes avoisinantes. Conserver les services publics dans nos territoires ruraux, c’est notre bataille pour que les villages vivent ».

Annick Canova, adjointe aux affaires sociales et vice-présidente du CCAS de Médis (17), estime que « le bureau de poste est un lieu idéal sur la commune pour recevoir une MSAP. Les personnes ont plus de difficulté à pousser la porte du CCAS par exemple, La Poste, quant à elle, est bien identifiée, on la fréquente sans craindre d’être jugé. »

Le point de vue de La Poste

Les agents de La Poste, formés par les opérateurs partenaires, s’investissent au quotidien en accompagnant les clients dans leurs démarches. Pour Alain Casanovas, chargé de clientèle au bureau de poste de Damazan (47), « chaque citoyen doit avoir accès à Internet et savoir s'en servir pour réaliser des démarches administratives de plus en plus dématérialisées. Or, pour tous ceux qui sont exclus du numérique, les MSAP sont souvent la seule solution de proximité ».

Stéphanie Mégraud, qui accueille les clients du bureau de poste de Castelnau-de-Médoc (33) témoigne du besoin des habitants : « Le partenaire le plus sollicité est la préfecture. Lorsque les clients repartent, ils sont soulagés, ils nous remercient. D’ailleurs, ils sont de plus en plus nombreux à fréquenter le bureau ». La fréquentation des bureaux de poste est en baisse. Or, les bureaux de poste qui abritent une MSAP résistent mieux. « C’est une façon de pérenniser l’activité de La Poste sur le territoire. En diversifiant nos modes de présence, nous voulons continuer à être utile pour la population », conclut Marie-Jo Duchêne, responsable des partenariats institutionnels et associatifs pour le Réseau La Poste.

Les MSAP sont installées dans les communes de moins de 2000 habitants, qui possèdent un bureau de poste ouvert plus de 24 heures dans la semaine. Les locaux doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite, disposer de l’espace suffisant pour un lieu d’accueil dédié aux partenaires garantissant la confidentialité, avec une liaison Internet.

Travailler ensemble pour mieux servir la population

Photo d'une convention sur l'accompagnement des publics en MSAP avec des élus et des représentants de La Poste.

Les 21 et 26 mars 2019, une cinquantaine d’élus, de représentants des préfectures, des agents de La Poste et les opérateurs partenaires des MSAP de la Gironde, du Lot-et-Garonne, de la Charente et des Deux-Sèvres se sont réunis à Niort et à Barsac. Objectif : proposer des solutions adaptées pour mieux accompagner les usagers des MSAP.