Éclairage
5 min

Douvrin : une plateforme Colissimo nouvelle génération

Excellence logistique
Hauts de France

La Poste a investi plus de 30 millions d’euros dans un nouveau site de 27 000 m2, véritable concentré d’innovations technologiques et logistiques, qui démarrera son activité le 28 octobre à Douvrin, dans le Pas-de-Calais.

La nouvelle Plateforme Colissimo de Douvrin.

Avec l’essor du e-commerce et la croissance des flux de colis, Colissimo étoffe son réseau pour répondre aux exigences de qualité et de délais des clients.

La nouvelle Plateforme Colissimo (PFC) des Hauts-de-France répond à ces besoins. La Poste a investi plus de 30 millions d’euros pour ce nouveau site de 27 000 m2, basé à Douvrin, dans la zone du parc des industries Artois Flandres. Bâti sur un terrain de 107 000 m2, il est destiné à remplacer l’actuelle plateforme de Carvin dès mars 2020.

Technologies de pointe

« Son implantation est stratégique, explique Olivier Sorriaux, le chef de projet de la PFC. Elle sera un point d’entrée incontournable pour nos clients d’Europe du Nord ainsi que pour ceux de la région des Hauts-de-France. À horizon 2023, nous estimons le volume de colis annuel à plus de 80 millions contre 55 actuellement traités sur la PFC de Carvin ».

Pour absorber cette croissance et tenir la promesse client du J+1, la plateforme est équipée des dernières technologies à la pointe. « Par exemple, son double trieur a été fabriqué sur-mesure pour Colissimo. Il sera capable de traiter jusqu’à 32 000 colis par heure, soit plus du double de l’équipement actuel de Carvin », décrit Olivier Sorriaux.

Convoyeurs télescopiques et caisses mobiles

« Pour aider aux activités de déchargement des colis, des tapis roulants, flexibles et articulés, facilitent la manipulation des colis. Nous innovons également en termes de transport : pour faire simple, un camion tractera désormais deux caisses mobiles, plutôt qu’une seule remorque. Cela permet d’emporter 4 000 colis en moyenne chargés en vrac, contre 3 000 dans un semi-remorque actuel », précise-t-il.

« La plateforme sera opérationnelle pour la période des fêtes de fin d’année et viendra renforcer les capacités de tri de la PFC de Carvin, pour prendre enfin son rythme de croisière dès mars 2020 », conclut Olivier Sorriaux.