Deux-Sèvres : Lancement d’une plateforme de soutien au commerce local

Nouvelle Aquitaine
Rencontre
9 min

La CCI, la Chambre de métiers et de l’artisanat et la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres s’associent à la plateforme de La Poste "Ma Ville Mon Shopping", avec l’engagement financier du Département et des intercommunalités. Interview croisée de Philippe Dutruc, président de la CCI (79) et de Thierry Chardy, fondateur et directeur de "Ma Ville Mon Shopping", plateforme de vente en ligne permettant aux commerçants et artisans de développer leur activité à distance.

Philippe Dutruc, Président de la CCI (79) (à gauche) et Thierry Chardy, fondateur et directeur de la plateforme "Ma ville Mon Shopping"

Les achats locaux ont bondi avec le confinement, comment se porte le commerce de proximité dans les Deux-Sèvres ?

Philippe DUTRUC : Dans les Deux-Sèvres, le commerce de centre-ville, mais également en milieu rural, souffre car il a du mal à trouver sa place et à réinventer son positionnement vis-à-vis des grandes surfaces et du e-commerce qui se développe de façon exponentielle. De plus, les consommateurs sont de plus en plus exigeants sur les prix, la qualité, les délais et les services et de mieux en mieux informés. Durant le confinement, des commerçants, artisans, producteurs ont été nombreux à tester, grâce à des sites individuels souvent très onéreux, de nouveaux moyens de vente : livraison à domicile, réseaux sociaux, drives… Les consommateurs ont apprécié ces services. Ils ont ainsi redécouvert leur commerce de proximité par solidarité ou besoin de se recentrer sur l’essentiel et la relation humaine. L’activité économique reprend peu à peu, sûrement mais lentement. La situation reste cependant fragile. C’est donc le moment de soutenir ces petites entreprises qui constituent le socle de notre économie et du bien vivre ensemble.

Ce retour au commerce local est-il éphémère ou bien est-ce un mouvement de fond ?

Philippe Dutruc : Comme toutes les crises, la crise sanitaire liée au covid-19 a accentué le mouvement de fond d’un changement des habitudes d’achat des consommateurs. Il a, en revanche, permis au commerce local de prendre conscience qu’il pouvait faire autrement, se réinventer et correspondre davantage aux attentes de ses clients.
Thierry Chardy : Au début du confinement, les commandes sur notre plateforme étaient très axées commerce de bouche et de première nécessité. Ensuite, d’autres besoins ont émergé comme les vêtements pour enfants, les loisirs créatifs, les cadeaux…et aujourd’hui, nous nous apercevons que les habitudes perdurent. Je pense que ce mouvement va se poursuivre. Les consommateurs ont envie d’agir solidairement.

Comment est né le partenariat avec la plateforme Ma Ville Mon Shopping ?

Philippe Dutruc : La CCI Deux-Sèvres accompagne depuis de nombreuses années le commerce de proximité vers plus de digitalisation. Nous avons été séduits par la simplicité d’utilisation de la plateforme et par son offre de services complète. La crise sanitaire, l’attitude solidaire de Ma Ville Mon Shopping pendant le confinement et la volonté commune des acteurs économiques des Deux-Sèvres d’agir vite, nous ont amené à proposer cette solution à l’ensemble des artisans, commerçants et producteurs de proximité du département.
Thierry Chardy : Je précise que notre ambition n’est pas de devenir un Amazon local, mais d’aider les commerçants de proximité à maintenir leur activité, en fournissant un service complémentaire de leurs ventes en magasin. Nous intégrons des services de logistique et de promotion propre au e-commerce, tout en valorisant la proximité et le territoire.

Cette plateforme peut-elle devenir un tremplin pour les entreprises locales ?

Philippe Dutruc : Effectivement, nous ne cherchions pas une plateforme internationale mais une plateforme locale généraliste, permettant à tous nos entrepreneurs de mettre à disposition de leurs clients les services modernes de commande, paiement, livraison. L’apport du service logistique de La Poste leur permet de proposer des délais de livraison particulièrement intéressants, pour mieux servir leurs clients en proximité.
Thierry Chardy : Les commerçants ont pris conscience que le numérique est à présent une nécessité, qu’il est important d’apporter de nouveaux services à leurs clients. D’ailleurs, ce sont les commerçants et artisans qui proposent le plus de services et qui établissent une relation de proximité avec leurs clients qui fonctionnent le mieux. Enfin, le fait que la plateforme soit référencée par le ministère de l’Economie et des Finances et adossée à La Poste, acteur de confiance sur le territoire, rassure à la fois professionnels et consommateurs.

Le point de vue des commerçants

Pour un commerçant, les ventes sur Internet deviennent une norme. Avec Ma Ville Mon Shopping, j'accrois ma visibilité sur le net et les clients peuvent venir au magasin. De nouveaux clients peuvent en quelques clics choisir un article et se faire livrer directement à domicile ou le retirer au magasin. Le jour d'après, c'est maintenant !

Olivier Ortega
gérant du magasin de vélo "Le Guidon Niortais" à Niort (79)

C’est une très bonne initiative. Ma Ville Mon Shopping fonctionne très bien pour nous les fleuristes. De plus, la ville de Moulins a bien géré la chose avec un bon accompagnement. C’est vraiment une expérience inédite.

Sylvie Nancey
gérante de la boutique "La magie des fleurs" à Moulin (03)