Événement
2 min

Concours French IoT 2019 : nouvelle formule !

Transformation numérique

Le concours French IoT permet chaque année à une quinzaine de start-up de bénéficier d’un accompagnement personnalisé. La 5e édition, dont les inscriptions s’achèveront le 30 avril 2019, inaugure une nouvelle formule avec deux nouveaux domaines d’innovation, cinq événements annuels, et des objectifs à atteindre en matière de parité femmes-hommes. Vanessa Chocteau, directrice des programmes Transformation et French IoT, nous explique ces évolutions.

Image d'illustration : une petite fusée pour symboliser l'accélération

GLP.com : Les 5 ans d’existence du programme French IoT seront célébrés avec une nouvelle formule… en quoi consiste-t-elle ?

Vanessa CHOCTEAU : 5 ans, pour une start-up, c’est un cap. Cela signifie qu’elle a trouvé sa place, que son modèle économique est solide. C’est une durée qui a du sens pour les start-up qui ont rejoint le programme French IoT il y a cinq ans, et pour celles qui le rejoindront demain. Nous avons souhaité célébrer cette 5e édition en lui apportant certaines évolutions importantes.
Pour mieux coller au marché, nous avons d’abord ajouté deux domaines d’innovation, « Deep Tech » et « GovTech/Civic Tech », en plus de « Santé », « Services » et « Smart city et mobilité »…. ce qui fait 5 thématiques.
Ensuite, nous avons fait le choix de renforcer notre présence en participant à plusieurs grands salons européens.

Sur quels critères sont retenues la quinzaine d’entreprises qui auront la chance de rejoindre le programme French IoT ?

Ce sont les 5 critères habituels : le caractère innovant, la qualité intrinsèque du projet, la qualité de l’équipe (ses compétences, son réseau, ses soutiens), la qualité du business model et si la solution proposée simplifie la vie des utilisateurs finaux, comme La Poste s’y engage.
La sélection s’effectue en deux étapes : une présélection en région, avec des référents locaux experts en innovation, en finance, en ressources humaines et en informatique ; puis une sélection nationale avec des représentants du Groupe La Poste et des grandes entreprises partenaires.

Certaines des start-up du programme sont-elles devenues des partenaires business de La Poste ?

Certaines d’elles elles. Il y a par exemple Lancey, qui réutilisera dans ses radiateurs connectés les batteries des vélos à assistance électrique Véligo, et AtmoTrack, dont les capteurs de qualité de l’air ont été testés à Lyon lors des tournées des facteurs.
Les formules de partenariat sont variées. Elles consistent le plus souvent à répondre conjointement à un appel d’offres selon les modalités les mieux adaptées au projet : cotraitance, sous-traitance ou autres. Nous aidons également les start-up à réaliser des levées de fonds dans le cadre de leur accompagnement.

Il est question de susciter des candidatures de femmes entrepreneurs, pour rééquilibrer leur présence dans un secteur en pleine expansion… comment allez-vous faire ?

Les femmes sont peu nombreuses dans le numérique, et elles le sont encore moins à la tête d’une start-up. Une situation préoccupante car c’est là que se construit le monde de demain.
La Poste, par la voix de Nathalie Collin, s’est donné pour objectif d’atteindre 50% de start-up (co)fondées par une femme parmi les lauréates du concours French IoT, ce qui, avec l’ajout de domaines hyper techniques comme la Deep Tech, s’avère particulièrement ambitieux.
Dans un premier temps, nos efforts porteront principalement sur l’information. Il faut que plus de femmes se portent candidates au programme French IoT, pour qu’il y en ait plus qui le rejoignent. Cette information est et sera portée en territoires par les Délégués régionaux du Groupe auprès des structures locales d’entrepreneuriat en général (chambres de commerce et d’industrie, incubateurs, pôles de compétitivité, etc.) et des réseaux féminins en particulier (Paris Pionnières, Femmes de Bretagne, etc.).
Ensuite, nous avons un rôle à jouer quand elles auront rejoint le programme, en faisant notamment témoigner des femmes entrepreneures, lors des phases d’accompagnement et de coaching, pour valoriser le leadership féminin.

  • Plus d’informations dans le communiqué de presse « Concours French IoT : La Poste lance une 5e édition plus tech, plus féminine et plus européenne » (PDF, 312 Ko).