Récit
2 min

« Accompagner les seniors est une cause noble »

Services à la personne
Hauts de France

Dorothée Malinet, factrice dans l’Aisne, est devenue accompagnante seniors le temps d’une expérimentation innovante.

Photo d'une formation à Ardoiz
Dorothée Malinet explique aux seniors le maniement d’Ardoiz, une tablette spécialement conçue pour eux.

La Poste a mené pendant deux ans une expérimentation pour permettre à près d’une quarantaine de seniors axonais de Thiérache de rester chez eux le plus longtemps possible.

Concrètement, il s’agit d’un bouquet de services personnalisé composé de technologies et de services humains qui prolongent l’autonomie à domicile. Ce dispositif, financé intégralement par la Conférence des financeurs de l’Aisne, a permis l’émergence d’un nouveau métier pour une postière volontaire.

Un nouveau projet professionnel

Dorothée Malinet, factrice depuis 2002, a eu l’opportunité de devenir accompagnante seniors le temps de l’expérimentation. Elle a été formée en gérontologie, notamment pour apprendre à repérer les fragilités et connaître le droit de la personne et de la famille. Elle explique : « Pour moi, l’accompagnement des seniors, c’est une cause noble en adéquation avec la transformation des métiers de La Poste. En tant que factrice, j’ai l’habitude du contact avec les gens et j’ai accepté de m’impliquer davantage auprès des personnes âgées par le biais de ce projet. »

Des outils et beaucoup d’écoute

En tant qu’accompagnante, Dorothée est non seulement un soutien précieux pour les personnes âgées qui ont souscrit au dispositif, mais elle coordonne également les acteurs engagés sur le terrain. Comme elle le dit si bien, « l’écoute des aînés est primordiale pour les accompagner dans leur vie de tous les jours ».

Si elle est concluante, l’expérimentation conduite dans l’Aisne pourrait déboucher sur le déploiement du service « Vivre à domicile », comme hier dans les Landes.