Veille
5 min

35 emplois créés sur la plateforme de tri de Nouvelle Attitude

Développement Territorial

Une plateforme de tri Nouvelle Attitude, filiale de La Poste, a ouvert ses portes à Saint-Etienne-du-Rouvray.

35 salariés trient chaque jour plus de 30 tonnes de journaux et de papier bureautique.

Née d’un partenariat à trois entre Presstalis, La Poste et la papeterie UPM Chapelle Darblay de Grand-Couronne, la plateforme Nouvelle Attitude trie les invendus de presse d’un grand quart nord-ouest de la France ainsi que les papiers de bureau collectés par le service Recy’go de La Poste. Associée au distributeur de presse Presstalis, Nouvelle Attitude confirme son rôle dans l’économie circulaire : 30 tonnes de journaux et de papier bureautique passent chaque jour entre les mains de ses 35 salariés pour être triées et recyclées à l'usine papetière UPM Chapelle Darblay. Ce projet permet également de renforcer le rôle de Nouvelle Attitude dans le domaine de l’insertion professionnelle : «La qualité des gisements de papiers triés est possible grâce aux équipes de valoristes de Nouvelle Attitude » , précise Pascale Ghio, directrice générale. Le parcours d’accompagnement que nous proposons à nos salariés est aujourd’hui méthodique et éprouvé. En 2016, 9 personnes sur 10 ont retrouvé un emploi en CDD, CDI ou bien ont démarré une formation qualifiante sur nos deux sites agréés, Buc dans les Yvelines et Corbas près de Lyon.

Une initiative saluée lors de l’inauguration par Monsieur Moyse, maire de Saint-Etienne-du-Rouvray, qui s'inscrit « dans la filiation logique des valeurs sociales et écologiques de notre commune », se félicitant notamment qu'une quinzaine de Stéphanais, « en partie issus de la géographie prioritaire de la ville » y aient trouvé un emploi.

Pour Arnaud Dauxerre, responsable achats à l'usine papetière UPM Chapelle Darblay,  cette coopération permet de renforcer la position des papetiers et de sécuriser les emplois : « Nous avons cru en cette intelligence et en cette capacité à mobiliser les acteurs. Ce bel exemple permet à une industrie comme la nôtre aujourd’hui de sécuriser son approvisionnement et son modèle économique puisque 50% des besoins de la Chapelle d’Arblay dans sa production de papier amélioré sont couverts. 50% c’est une garantie et une sécurisation très importante.»